Agadez : le Projet Irhazer appuie les maraîchers victimes des inondations

Au Niger, près de 350 000 personnes ont été affectées par les pluies torrentielles tombées dans le pays.

La région d’Agadez, située à plus de 950 km au nord de Niamey compte près d’un tiers des sinistrés. Plusieurs communes de la région ont subi des pertes en vies humaines, des maisons et jardins ont été dévastés par la furie des eaux. Devant l’ampleur du drame, les autorités régionales d’Agadez avaient alors lancé un appel à l’aide.

Le Projet Irhazer, financé à hauteur de 11,4 milliards par le groupe Orano, n’a pas tardé à réagir au profit de trois communes de la région à savoir Timia, Dabaga et Agadez.

La cour de la Direction régionale de l’Agriculture d’Agadez a servi de cadre le mercredi 21 octobre 2020 à la cérémonie de remise d’un important lot de semences de pomme de terre, de légumes et du matériel aratoire.
Cet important don d’une valeur de 20 millions de FCFA a été remis par Kabou MOUSSA, coordonnateur du Projet Irhazer aux autorités régionales d’Agadez, avec à leur tête Sadou SOLOKE, Gouverneur d’Agadez, accompagné pour la circonstance de ses plus proches collaborateurs. Le don composé de 20 tonnes semences de pomme de terre, de 5 tonnes de semences de blé, un lot de semences potagères et de 67 kits de petit matériel aratoire.

Il est destiné aux communes de Timia, de Dabaga et la commune urbaine d’Agadez. Cet appui profitera à 452 producteurs maraichers et permettra de mettre en valeur 113 hectares.
En recevant cet appui, le premier responsable de la région, Sadou SOLOKE, a salué « l’accompagnement constant et précieux du Projet Irhazer en particulier et le groupe Orano en général aux côtés de notre pays le Niger ». « Votre geste est venu à point nommé pour soulager ces maraichers qui ont assisté impuissants à la perte de leurs biens. Au nom de l’ensemble de ces sinistrés, soyez en remerciés ».

En prenant la parole, Dr Boukari Mamane, Président de la Délégation Spéciale d’Agadez, une des trois communes de ce don a rassuré le Coordonnateur du Projet Irhazer que « ce don sera remis aux sinistrés ciblés en toute transparence. Nous prendrons toutes les précautions nécessaires afin que chaque bénéficiaire puisse l’utiliser à bon escient et permettre même au donateur de venir constater de lui-même l’utilisation qu’il en a faite ».

Rappelons que le Projet Irhazer est né d’un protocole d’accord signé entre l’Etat du Niger et ORANO ex-AREVA, en décembre 2006, pour un montant de 11,4 milliards de FCFA, qu’il a été décidé de mettre en valeur 5000 ha dans la vallée de l’Irhazer. L’objectif visé est l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle durable des populations. Le 11 avril 2013, une convention pour la phase pilote du Projet d’appui au développement agricole de l’Irhazer, du Tamesna et de l’Aïr (PADA/ITA) a été signée pour un montant de 2 milliards de FCFA et ce, pour une durée de 2 ans. Les activités du projet ont démarré en 2011 à travers l’étude de faisabilité, suivie de 2013 à mi-2015 par la phase pilote qui a permis de tester un certain nombre de spéculations et techniques d’irrigation, les résultats enregistrés ont abouti alors au démarrage de la phase de développement du projet à partir de la mi-2015. Un démarrage qui consacre l’aboutissement d’un vieux rêve des nigériens.

DIM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *