Inatès/Ayerou : vague de reddition des combattants terroristes

Aïr Info a appris de source sûre que plusieurs combattants terroristes, mis à mal ces derniers temps par les succès de l’armée nigérienne sur le théâtre des opérations, rendent les armes dans la commune d’Inatès, département d’Ayerou, région de Tillaberi.

Ces combattants, au nombre de trente pour l’instant, sont actuellement mis en observation dans un centre sécuritaire sis à Niamey, la capitale du Niger.

 » Je vous confirme que d’autres redditions sont en cours dans la zone surtout avec la mort confirmée de leur gourou recruteur en la personne du terroriste Mallam Moussa », a confié à Aïr Info, une source sécuritaire bien au courant du processus.

A la question de savoir si des dispositions sont prises pour éviter toute mauvaise surprise de la part de ces repentis, notre source a précisé que :  » Nous sommes très prudents dans la gestion de ces retours. Toutes les étapes de sécurité sont prises avant, pendant et après leur reddition. La ferme et tenace volonté politique mise en branle au Niger depuis quelques mois ne peut que porter des tels fruits. On ne cédera plus aucun centimètre de notre territoire à ces illuminés sans foi ni loi. Nous les combattrons en tous temps et en tous lieux. Ils seront obligés de se rendre ou de périr ».

Selon nos recoupements, c’est la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix ( HACP) qui a été mandatée par l’Etat du Niger pour conduire cette opération de concert avec les élus et les autorités de la zone notamment le préfet d’Ayerou Ahmoudou Bossi.

Nous osons espérer que le retour imminent des populations à Inatès portera ce processus de désintégration des groupes armés non étatiques à son summum.
Alors vivement la paix pour qu’enfin les populations de toutes ces zones affectées puissent réapprendre à vivre dans la quiétude et la cohésion, seul gage et ferment de tout développement.

Ibrahim Manzo DIALLO

———-
Photo d’illustration : Boureima Hama

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *