Mission de la « Team Europe » à Agadez : plusieurs réalisations du programme D.E.S.E.R.T visitées

Visite à la microentreprise ABALAMA MILK/© UE

Le 5 juin 2023, une mission conjointe de la Délégation de l’Union Européenne et l’Ambassadrice de l’Italie au Niger a séjourné à Agadez, la capitale de l’Aïr. Après divers échanges avec les autorités locales, plusieurs visites ont été effectuées par la mission qui entre dans le cadre du suivi des différents programmes financés par l’Union Européenne dans la région. Il s’agit notamment du Programme « Durabilité de l’Environnement et Stabilisation Économique sur la Route de Transit (D.E.S.E.R.T) » et le Programme pour la Compétitivité en Afrique de l’Ouest – Volet Niger. 

Les déférentes visites ont principalement porté sur les activités réalisées dans le cadre du Projet « D.E.S.E.R.T » à Agadez mis en œuvre par l’Agence Italienne pour la Coopération au Développement (AICS) à travers les ONG CISP-Niger et COOPI.

« On a fait une visite assez complète », a indiqué à la presse l’Ambassadeur de la Délégation de l’Union Européenne au Niger, SEM Salvador Pinto Da França. « Au-delà des échanges avec les autorités régionales, nous étions très focalisés, aujourd’hui, sur les logements que l’on a construits pour désengorger le centre-ville qui est patrimoine de l’UNESCO, mais qui est très surchargé. Donc, nous avons visité ce projet qui est en train de se conclure », a-t-il expliqué.

Logements construits dans le cadre du programme D.E.S.E.R.T / ©UE

A travers ce projet, au total, 360 logements bioclimatiques ont été construits et 54 hectares de terrain ont été lotis. Lors de sa mission, la « Team Europe » a également pu visiter l’une des quarante PME appuyées par le programme D.E.S.E.R.T à Agadez.

« Nous espérons une session très rapidement et nous avons profité pour voir d’autres approches de ce programme D.E.S.E.R.T, notamment avec une microentreprise que nous avons soutenue au démarrage sur le lait de chamelle et le fromage », a fait savoir l’Ambassadeur de la Délégation de l’Union Européenne au Niger. Il s’agit, en effet, de la microentreprise, dénommée « ABALAMA MILK », qui exerce dans la production, la transformation et la vente du lait de chamelle et du fromage de chèvre. Elle utilise le lait collecté auprès des différents fournisseurs et fermiers d’Agadez et de ses alentours pour faire ses produits.

Visite à la microentreprise ABALAMA MILK/©UE

SEM Salvador Pinto Da França a également fait savoir que l’équipe a visité EUCAP qui est, selon lui, une présence permanente de l’Union Européenne puisque « le Niger, je l’ai souvent répété, est pour nous aujourd’hui un voisin ».
L’Union Européenne, souligne SEM Salvador, a, depuis très longtemps, une présence et une coopération très présente à Agadez.

La Région d’Agadez, une priorité pour la coopération italienne

Pour l’Ambassadrice de l’Italie au Niger, SEM Emilia Gatto, cette visite est « une occasion spéciale. Tout d’abord parce que l’Italie a mis en œuvre cet important projet D.E.S.E.R.T, et donc c’était important d’aller voir un peu comment ça se déroulait ; et puis, parce qu’en général, l’Italie en bilatéral, a un programme de coopération depuis très longtemps ».

« Pour nous, la région d’Agadez est absolument prioritaire et ça continue à devenir prioritaire de plus en plus », a déclaré l’Ambassadrice d’Italie au Niger.

Emilia Gatto de noter l’importance de s’entretenir régulièrement avec les autorités et les bénéficiaires pour, dit-elle, « comprendre bien où on va, parce qu’en fait c’est un voyage d’une certaine façon ». « Chaque projet, c’est un voyage qu’on fait ensemble et il faut vraiment comprendre bien quelles sont les réactions, quelles sont les nécessités aussi pour s’inspirer », a insisté la diplomate italienne.
Au terme de cette visite à Agadez, SEM Emilia Gatto avoue avoir pris « beaucoup d’éléments » pour sa réflexion.

Rencontre entre la Délégation de l’UE et le Conseil Régional d’Agadez/ ©UE 

La viabilité du programme

Interrogé sur l’électrification des logements construits dans le cadre du programme, l’Ambassadeur de la Délégation de l’Union Européenne au Niger a affirmé que « ça c’est (…) notre adaptation au jour le jour ». Selon lui, l’électrification n’était pas prévue au début, « mais nous avons pu trouver, notamment grâce à l’efficacité aussi de ceux qui l’on mise œuvre et à la NIGELEC, les moyens de tirer une ligne d’électricité jusqu’à cette nouvelle ville qui, donc maintenant, est raccordée ». SEM Salvador Pinto Da França précise, par ailleurs, qu’il incombera à chacun de raccorder sa maison. « Il y a l’eau qui est disponible aussi et je pense que nous voyons justement la viabilité de ce programme parce qu’on remarque qu’il y a déjà un quartier qui se construit autour. Il y a déjà des demeures qui ont commencé à être construites », a t-il constaté. « Donc, on voit bien, c’est une zone périphérique d’Agadez qui commence à prendre vie, notamment au vu du projet qui a été développé », a conclule diplomate.

Il faut noter que la mission européenne, avec les représentants du ministère du commerce, a aussi visité le village artisanal d’Agadez. Ce dernier ayant bénéficié des équipements de transformation de cuirs et peaux dans le cadre du Programme pour la Compétitivité en Afrique de l’Ouest – Volet Niger.

Visite au village artisanal d’Agadez/ © UE

Visite au village artisanal d’Agadez/©UE

Hormis l’Ambassadeur de la Délégation de l’Union Européenne et l’Ambassadrice de l’Italie au Niger, la mission était également composée de la Cheffe de la section politique de la Délégation de l’UE au Niger, le Directeur et de l’Agence Italienne pour la Coopération au Développement (AICS) et du coordonnateur national de la cellule de suivi Union Européenne logée au sein du ministère des affaires étrangères.

Ahmadou Atafa
Aïr Info

A propos de Ahmadou Atafa 464 Articles
Journaliste Fact-checker - Blogueur - Communicateur basé au Niger.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*