Agadez : deuxième session du Cadre Élargi de Concertation (CEC) du PP2E

Avec une enveloppe de 27 millions d’Euros, soit un peu moins de 18 milliards de FCFA, sur trois ans, le PP2E a l’ambition de contribuer à travers ses trois (3) composantes au développement d’une gouvernance locale fondée sur la participation citoyenne, l’accès équitable des populations aux services publics locaux et à la redistribution inclusive des richesses. A travers cette vision, le PP2E mise sur la création d´emploi qui permettra de booster l’économie de la région et renforcer transversalement sa stabilité confrontée aujourd’hui à la problématique de la migration irrégulière.

 

Une synergie d’actions pour un rendement efficient

Le 21 juin 2018 a eu lieu à Agadez dans la salle de réunion du Gouvernorat la deuxième session du Cadre Elargi de Concertation (CEC). La cérémonie d’ouverture a été placée sous la présidence du Gouverneur de la Région d’Agadez, M. Sadou SOLOKE. Dans son mot de bienvenue, M. Rhissa FELTOU, maire de la Commune Urbaine d’Agadez : « a vivement salué le choix de sa commune pour abriter les trois projets pilotes de construction d’infrastructures scolaires. Il a souhaité qu’à la sortie de cette session du CEC que ses projets reçoivent un coup d’accélération ». Un choix fructueux comme l’a souligné Dr Amoumène SALEK, coordonnateur du PP2E en ces termes : « Huit mois après son démarrage effectif, il est indéniable que le Programme est sur la bonne voie des résultats probants au regard des objectifs initiaux. Cette avancée favorise entre autres l’ancrage de nouvelles pratiques démocratiques ouvrant des opportunités et des perspectives encourageantes ainsi que l’appropriation progressive par les populations cibles de la pratique de la gestion des affaires locales. Les étapes parcourues entre la première session du CEC tenue les 27 et 28 novembre 2017 à ce jour sont illustratifs à plus d’un titre.». Le Coordonnateur du PP2E n’a pas manqué également de faire cas des difficultés rencontrées.
En prenant la parole à son tour, la chargée de projets Gouvernance Afrique de l’Ouest et Madagascar/KFW Siège n’a pas manqué de : « saluer l’excellence des relations entre son institution et le Cabinet du Premier Ministre, Partenaire Stratégique de la coopération financière Allemande au Niger. ». Elle s’est dite : « attentive au souci de satisfaire les besoins des Collectivités qui sont énormes mais a exprimé cependant son désir de voir la dynamique de dialogue se poursuivre entre le PP2E et les Collectivités territoriales et surtout de voir les efforts se mutualiser pour l’atteinte des objectifs fixés ».S’en est suivi après l’allocution de Dr Aghali ABDOULKADER, directeur de Cabinet Adjoint du Premier Ministre, Point Focal du Partenaire stratégique qui a : « précisé que le suivi des activités du PP2E est la préoccupation de tous les jours du Cabinet du Premier Ministre ». Dr Aghali a ensuite transmis un message du Premier Ministre articulé en quatre points à savoir que les collectivités territoriales doivent s’inscrire dans une logique de complémentarité et de synergie avec le PP2E ; le respect de l’approche globale du PP2E ; que tous les acteurs fassent preuve de plus d’engagement et de responsabilité dans la mise en œuvre du Programme et enfin la recommandation du maintien d’un dialogue permanent entre les différents acteurs.
Et enfin le discours d’ouverture prononcé par le Gouverneur de la Région d’Agadez, président du CEC axé sur : « la cohérence des activités du PP2E avec les priorités de la politique gouvernementale ». Et d’espérer que les interventions du PP2E sous forme de subvention contribuent à la stabilité économique et sociale de la région avec comme finalité l’amélioration des conditions de vie de la population dans un contexte de lutte contre les migrations irrégulières.
Notons que cette session a eu pour objet l’adoption du rapport de la première session du CEC tenue du 27 au 28 novembre 2017; la présentation du bilan des activités et des perspectives du PP2E ; la présentation du Manuel de procédures du PP2E; La présentation de l’instrument « Fonds de disposition », les principes de la maitrise d’ouvrage et le cycle du marché KFW ; La présentation de la Synergie entre le PICCT et le PP2E, et enfin la formulation des propositions et recommandations pour la bonne exécution du programme.

Nasser ABDOU

A propos de DIM 203 Articles
Aïr Info, Toute l’actualité du nord Niger ! Soyez au cœur des grands débats qui agitent la bande du SAHEL

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*