#AgadezPatrimoine #UNESCO : sept ans après, prospecter des voies de sauvegarde

C’est dans une ambiance festive et pleine de ferveur que la ville d’Agadez a célébré ce matin au sein du Sultanat de l’#Aïr, la 2ème édition de la journée de la #VieilleVille #Agadez.
Étaient présentes plusieurs autorités dont M. Assoumana Issa, ministre nigérien de la Renaissance Culturelle.

Classée patrimoine mondial de #UNESCO depuis juin 2013 à Cambodge, la vieille ville d’Agadez se singularise par son architecture.
En effet :  » la ville historique et ses ensembles monumentaux remarquables, notamment la Grande Mosquée, son minaret le plus haut jamais réalisé en terre ocre et le Palais du sultan, témoignent d’une tradition architecturale exceptionnelle, s’appuyant sur un usage sophistiqué de la terre crue. La ville a développé, depuis plus de cinq siècles, une tradition culturelle, commerciale et artisanale en se basant sur la continuité du sultanat de l’Aïr, jusqu’à aujourd’hui ».

Cette année l’événement a été marqué par des festivités culturelles et des échanges sur les engagements de tous (Population, État, Partenaires techniques et financiers ) pour une synergie d’actions afin de conserver et sauvegarder la vieille ville.

Le Sultan d’Agadez Elhadj Oumarou Ibrahim Oumarou a lancé un vibrant appel à l’endroit de la population et des décideurs politiques pour accompagner le comité en charge du patrimoine de la vieille ville.

En prenant la parole à son tour, Assoumana Issa, ministre de la Renaissance Culturelle à loué le trésor matériel et immatériel que regorge la cité de l’Aïr, un trésor à protéger à tout prix.

Bianou Ousmane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *