Lutte contre la COVID-19 : le Niger reçoit un important lot de vaccin Pfizer

Dans le souci de lutter efficacement contre la COVID-19, les Etats-Unis ont gracieusement fourni un important lot de vaccin Pfizer au Niger. C’est un total de 398 970 doses qui ont été réceptionnées, samedi 08 janvier 2022, à Niamey par les autorités nigériennes.

C’est une toute première fois que le vaccin Pfizer arrive au Niger, en complément à plusieurs autres types de vaccins dont le pays se sert déjà pour endiguer la propagation du virus.

« Ce don supplémentaire de doses de vaccins contre la COVID-19 aidera les Nigériens à mieux se protéger contre la COVID-19 », a déclaré Susan N’Garnim, Chargée d’Affaires de l’Ambassade des Etats-Unis à Niamey. « Les Etats-Unis donnent ces vaccins – sans conditions – parce que nous soutenons pleinement nos partenaires dans la lutte mondiale contre la COVID-19. Nous encourageons tous les Nigériens éligibles à se faire vacciner et à se protéger ainsi que leurs proches ».

C’est la troisième fois que les Etats-Unis viennent en appui au Niger en matière de fourniture vaccinale dans la lutte contre la COVID-19. En juillet 2021, 974 900 doses du vaccin Johnson & Johnson ont été livrées par les Etats-Unis au Niger. Ce don vient s’y ajouter pour garantir la disponibilité du vaccin et ainsi renforcer la lutte mondiale contre la pandémie.

« Garantir la disponibilité des vaccins et vacciner le plus de personnes possibles dans chaque pays est une étape importante dans la lutte contre la pandémie de COVID-19 », a déclaré Louise Aubin, Ambassadeur, Coordonnatrice Résidente du Système des Nations Unies au Niger. « Je tiens à renouveler mes sincères remerciements au gouvernement nigérien pour ses efforts multiples et multiformes ainsi qu’à tous nos partenaires pour leur soutien indéfectible et continu à l’endroit du peuple nigérien ».

Ces 398 970 doses du vaccin Pfizer s’ajoutent aux 3 048 000 doses d’autres vaccins COVID-19 reçues par Niger via le mécanisme COVAX.

« Les vaccinations administrées à travers le pays sont une pierre angulaire de notre réponse de santé publique », a déclaré Docteur Idi Illiassou Maïnassara, le Ministre de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales. « Je tiens à remercier nos nombreux partenaires internationaux pour leur soutien à nos efforts dans la lutte contre la pandémie »

Par ailleurs, le vaccin Pfizer nécessitant une conservation à plus de moins 60° Celsius, deux unités de stockage ultra-froid d’une capacité de plus de 850 000 doses ont été installées à la Direction des Immunisations, avec l’appui de l’UNICEF. « Nous soutenons les efforts de gestion des vaccins des autorités sanitaires depuis le début de la pandémie pour aider les vaccins COVID-19 à atteindre les communautés à travers le pays », a affirmé Stefano Savi, représentant de l’UNICEF au Niger. « D’autres unités ultra-froides vont être installés dans les régions de Tahoua, Maradi et Zinder », a-t-il promis.

Il appartient aux Nigériens de faire preuve de responsabilité en se faisant vacciner pour aider le Gouvernement et ses partenaires dans la lutte contre la COVID-19. Cela, non seulement au profit des populations, mais du pays en général, car ça lui permettra de restructurer ses activés impactées et se reconstruire dans l’intérêt de tous. Comme l’a si bien dit le Secrétaire d’Etat Américain, Anthony Blinken, « la pandémie de COVID-19 n’est pas seulement une crise de santé, c’est aussi une crise économique. Nous devons nous reconstruire – et nous devons mieux nous reconstruire ». Pour ce faire, il faudra, sans doute, la volonté des populations à se protéger.

Ahmadou Atafa

——–

Article écrit et publié dans le cadre du projet Covid-19 Response in Africa mis en œuvre par le consortium composé de International Media Support et de Free Press Unlimited et financé par l’Union Européenne

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.