Agadez : vers une amélioration de la qualité des conditions d’étude des élèves du secondaires 

Ce jeudi, 26 janvier 2023, a eu lieu, à Agadez, une rencontre de concertation des acteurs impliqués dans la gestion des établissements scolaires du secondaire, notamment le Conseil Régional d’Agadez et les fédérations départementales des comités de gestion d’établissements scolaires du secondaire. L’objectif étant de diagnostiquer les difficultés dont sont confrontés au quotidien ces établissements dans le cadre de leur gestion, et proposer des solutions pour une amélioration de la qualité des conditions d’étude des élèves.


Discours du deuxième vice-président du Conseil Régional d’Agadez, Ibrahim Ixa, à cette occasion :

Monsieur le Directeur Régional de l’Education Nationale ;

Messieurs les inspecteurs de l’Enseignement secondaire ;

Messieurs les Directeurs Départementaux de l’Education National ;

Mesdames/messieurs les membres des FDC ;

Cher(e)s participants tout protocole respecté.

Il me plait d’abord de remercier  toutes celles et ceux qui ont fait le déplacement pour répondre présent à cette rencontre de concertation des acteurs impliqués dans la gestion de nos établissements scolaires du secondaire.

L’objectif de cette rencontre est de diagnostiquer les difficultés dont font face nos établissements scolaires dans le cadre de leur gestion au quotidien, mais surtout proposer des solutions réalistes pour améliorer la qualité des conditions d’étude des élèves.

Il me plait de rappeler que Conformément aux dispositions de l’Ordonnance  N°2010-54 du 17 septembre 2010, portant Code Général des Collectivités Territoriales de la République du Niger, et à l’art 5 du décret N°2016-076/ PRN/ MISP/D/ACR/ MES/MSP/ME/F/ MH/A/MESU/DD/ MEP/T/ MFP/RA du 26 janvier 2016 portant transfert des compétences et des ressources de l’Etat aux régions collectivités territoriales dans les domaines de l’Education, la Santé, l’Hydraulique et l’Environnement, il est mentionné que « Dans le domaine de l’enseignement secondaire, sont transférées aux régions collectivités territoriales, les compétences ci-après » :

  • Elaboration et mise en œuvre de la carte scolaire régionale ;
  • Construction et entretien des infrastructures scolaires ;
  • Gestion du personnel auxiliaire et contractuel ;
  • Gestion des appelés du service civique national mis à disposition ;
  • Gestion du personnel fonctionnaire mis à disposition ».

La clause de compétence générale inscrite dans le Code Général des Collectivités Territoriales fait obligation aussi à la collectivité de créer les conditions de promotion d’une éducation de qualité au niveau de nos établissements scolaires, particulièrement ceux du secondaire objet de transfert à la région collectivité territoriale.

Mesdames messieurs, depuis quelques temps nous recevons des plaintes des élèves et de leurs parents quant à certaines insuffisances constatées dans la gestion de certains de nos établissements du secondaire, particulièrement quant à l’amélioration de la qualité de l’éducation.

Cette situation a fait l’objet d’un préavis de grève de la section Lycée/Collège de la Commune Urbaine d’Agadez, préavis en date du 20 janvier 2023.

Il me plait de rappeler aussi, qu’au titre de la subvention de l’exercice 2021 du Fonds Commun Sectoriel de l’Education, c’est un montant de 21.907.576 Fcfa qui ont été mis à la disposition des FDC de la région d’Agadez, dont 9.553.935 fcfa pour les 10 Etablissements du secondaire de la Commune urbaine d’Agadez.

Pour l’exercice 2022, ce sont 60.247.973 Fcfa qui sont programmés pour les 53 établissements secondaires de la région d’Agadez.

Pour rappel, ces subventions doivent servir au financement des activités éligibles inscrites dans le PAA de la structure, notamment ;

  • L’achat de matériels didactiques ;
  • L’achat de livrets d’exercice, de recueils d’annales ;
  • L’approvisionnement en eau ;
  • L’installation d’équipements d’appui (boite à pharmacie, salle aménagée) ;
  • L’acquisition de lampes solaires, de bancs etc. ;
  • Les frais de cours d’appui et exercices de rémédiation ;
  • Les frais bancaires pour la gestion du compte.

A ces différentes subventions, il y’a lieu d’ajouter également les cotisations qui sont prélevées auprès des parents d’élèves sur chaque enfant inscrit au secondaire.

Aussi, assumer la lourde responsabilité de gestion de ces structures vous impose des réflexes de bonne gouvernance particulièrement dans la tenue périodique des rencontres des instances décisionnelles, la redevabilité à l’endroit des parents d’élèves mais aussi et surtout une gestion transparente des fonds mis à disposition grâce aux appuis des partenaires et la production des rapport périodique pour nous permettre de mieux apprécier les éfforts consentis et prévenir certaines difficultés à la bonne marche de nos établissements secondaires.

Mesdames/messieurs, en rappelant ces différents éléments, nous voudrions juste attirer l’attention des FDC qu’il y’a des questions qui peuvent et doivent être gérer directement par vous, en vue d’améliorer les conditions et le cadre d’enseignement de nos enfants.

Nous n’avons pas la prétention de faire porter aux FDC des charges qu’ils ne sauraient réaliser.

Chaque acteur de la chaine décisionnel doit assumer ses responsabilités dans les limites de ses possibilités pour répondre aux attentes de nos communautés quant à l’avenir de nos enfants, mais également pour respecter les orientations des autorités nationales au plus haut sommet.

D’ailleurs, le Président de la République, Chef de l’Etat SE Mohamed Bazoum a fait des questions d’éducation l’une de ses priorités dans le PDES 2022-2026. Aussi, nous devrons tous nous mobiliser pour renforcer cette dynamique enclenchée.

Je vous demande donc de faire des propositions constructives pour nous permettre ensemble de résorber ces insuffisances constatées.

Merci de votre aimable attention.

A propos de Ahmadou Atafa 443 Articles
Journaliste Fact-checker - Blogueur - Communicateur basé au Niger.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*