Lettre ouverte à mon peuple – par Lol Arami Oumar

Notre pays vit aujourd’hui les moments décisifs de son histoire depuis son indépendance. En effet, la guerre est à notre porte, les symptômes d’une guerre civile sont présents depuis longtemps à travers les réseaux sociaux et les événements en cours dans notre pays.

Dès l’annonce du ralliement de l’armée au putschiste, aveuglés par la haine envers les Nigériens(es), ont agressé leurs concitoyens au niveau du bureau du parti au pouvoir PNDS Tarayya de Niamey, occasionnant la mort et la destruction de biens d’une valeur de plusieurs millions (44 véhicules, des chaises et d’autres matériels de bureau ont été brûlés et saccagés). En ce moment où j’écris cette lettre, aucune personnalité politique, religieuse, autorité traditionnelle ou société civile n’a condamné ces actes sur les médias régionaux, nationaux et internationaux. Leur silence ne m’a pas laissé indifférent, c’est pourquoi j’ai écrit ce message.

Chères Compatriotes,

La rupture avec l’ancien colonisateur et les Occidentaux dans le contexte d’un monde en mutation est très dangereuse pour notre pays. Cette révolution ressemble plutôt à sortir des griffes des loups et à se jeter dans la gueule du lion (la Russie) et des lionceaux (ses milices armées Vagner).

« Les personnes qui luttent pour les libertés, la justice et le panafricanisme ne doivent à aucun moment utiliser le mensonge, la calomnie ou encore la violence comme moyens de lutte. »

En Afrique, il faudra vite dépasser la politique émotionnelle qui consiste à vouloir se débarrasser de la France pour tomber dans les bras envoûteurs de la Russie. Cette pensée binaire est dangereuse à l’heure du monde multipolaire. Ne nous y trompons pas, ce n’est pas l’ampleur de l’affront au droit international qui fait réagir la France, les États-Unis et la CEDEAO aux ordres… c’est bien plutôt la double importance critique du Niger aujourd’hui : non seulement ses réserves d’uranium sont indispensables à l’Occident, mais si le pays sort du giron « occidental », il provoquera un effet domino plus conséquent encore en faveur de la Russie et de la Chine. »

Ce que les politiques et les médias ne disent pas par ailleurs, en France ou aux États-Unis, en Russie ou en Chine, c’est que tous se moquent de la vie, du bien-être et de la mort des Nigériens.

«L’Afrique a certes toujours été la victime du vol caractérisé de ses réserves naturelles. Or voilà, que les voleurs se disputent au grand jour, sans honte, et vont même jusqu’à préparer une Guerre afin de savoir qui, au final, aura le pouvoir et le privilège de dépecer sa proie nigérienne selon ses seuls intérêts. Sauf si les gouvernements africains comprennent, enfin, que c’est ensemble, en un front uni, et politiquement libres, qu’ils imposeront aux puissances étrangères le respect de leurs peuples » disait Tarik Ramadan

Nous devrons tous modifier notre comportement pour échapper aux influences de l’environnement politique ou demeurer dans la misère. Chacun de nous a le privilège de pouvoir constituer son propre environnement mental, spirituel et matériel ou accepter ce qu’on lui propose ou lui impose. »

Lorsque nous somme liés par une même corde, c’est en marchant ensemble dans la même direction, avec un même rythme que nous pouvons avancer pour nous libérer !

  • Non à la guerre !
  • Vive le monde en paix !
  • Vive l’Afrique !
  • Vive le Niger !
Lol Arami Oumar
Directeur Exécutif ONG IPCIE
Tel +227 97 64 44 86
A propos de Ahmadou Atafa 489 Articles
Journaliste Fact-checker - Blogueur - Communicateur basé au Niger.

1 Comment

  1. Belle analyse et bien dit…bravo…
    NON à la guerre
    NON à la souffrance de la population qui ne fait que subir
    OUI à l’intelligence d’un pouvoir qui vit pour son pays et la population
    OUI à une Afrique totalement indépendante
    0UI L’UNION fera la force de toute l’Afrique

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*