Les patrimoines d’Agadez présentés à la 45ème session élargie du Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO 

Du 10 au 25 septembre 2023 a lieu à Riyad en Arabie Saoudite, la 45ème session élargie du Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO. 

Cette rencontre a été rendue possible grâce à la fondation ALIPH et l’UNESCO. Plusieurs pays y étaient représentés dont le Niger.

L’ONG Imane-atarik y était et a fait découvrir les merveilles du patrimoine de la vieille ville historique en particulier et les patrimoines d’Agadez en général.

Les échanges entre nations invitées ont été très fructueux. Un véritable rendez-vous du donner et du recevoir. Notamment entre les pays africains et ceux de l’Asie.

La nécessité de la mise en place des projets de partenariat et des échanges des bonnes pratiques pour la conservation et la restauration des biens culturels, la formation des jeunes et experts dans les domaines, ont été abordés.

Rappelons que Imane-atarik est une jeune ONG créée en 2020 à Agadez dans le cadre de la conservation, restauration des biens culturels. Elle valorise le potentiel historique existant et effectue la numérisation 3D de la vielle ville, la grande mosquée et des maisons emblématiques de la région d’Agadez par exemple.

Dans le cadre de la sauvegarde du patrimoine commun, l’ONG organise des formations des jeunes étudiants en leur apprenant le crépissage en banco et l’utilisation de drones et photographies spéciales des monuments.

Son président Mohamed Alhassane Abanbacho se bat depuis plusieurs années pour protéger des sites vulnérables face aux aléas climatiques mais aussi les actions humaines telles que les piétinements des sites d’ animaux fossilisés sur le site de dinosaures de Tawashit dans la commune rurale d’Aderbissinat. « Sauver les pages de notre histoire commune est mon plus cher combat », explique Mohamed. Selon ce dernier, « on compte plus de 100 empreintes de dinosaures inventoriées tout le long de l’Irhazer qu’il faut impérativement sauver et valoriser au bénéfice de la postérité ». Et Mohamed de lancer un appel à la jeunesse nigérienne « de choisir des formations dans ce domaine afin d’avoir une relève et des cadres au service du patrimoine. Ils s’occuperont des sites, musées et centres culturels pour l’épanouissement et développement de notre région et notre pays »

Notons enfin que la commune, le Sultanat d’Agadez, la cellule de gestion de la vieille ville historique et la communauté locale ont été d’un soutien indéfectible à la valorisation de notre patrimoine.

Aïr-Info

A propos de Ahmadou Atafa 399 Articles
Journaliste Fact-checker - Blogueur - Communicateur basé au Niger.

1 Comment

  1. Je salue cette initiative de Imane Attharihk une association qui fait d4enormes efforts pour la conservation et la promotion du patrimoine culturel de la région d’Agadez et particulièrement de la Commune Urbaine d’Agadez a travers le centre historique d’Agadez le noyau historique de la vieille ville inscrit sur le registre du patrimoine mondial depuis 2013, du courage pour Mohamed Allassane, je vous exprime toute ma reconnaissance pour ces actions en faveur du patrimoine culturel

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*