“Nous nous défendrons”: le Niger n’exclut toujours pas une intervention militaire

Une intervention militaire extérieure est toujours possible au Niger, mais l’armé saura y riposter, a déclaré à Sputnik Ali Mahamane Lamine Zeine, Premier ministre du Niger.

“Il ne faut pas se faire d’illusions: à tout moment, tout peut arriver. Mais rappelez-vous que nous avons une armée aguerrie ; l’armée qui est plus forte que les terroristes […]. Alors s’il advenait qu’un pays quelconque décide de nous attaquer, nous nous défendrions”, a indiqué le chef du gouvernement nigérien.

Et de rappeler que les personnes qui dirigent les troupes du pays actuellement sont “la relève de cette armée nigérienne”.

“Ce sont des officiers pleins de valeur qui sont allés sur le terrain, qui ont démontré qu’ils sont capables de défendre le territoire. Rappelez-vous qu’avant 2011, il n’y avait pas un seul soldat étranger sur notre territoire. Il n’y avait pas un seul terroriste sur notre territoire et les moyens que nous avions nous permettaient d’assurer la sécurité de l’ensemble de notre territoire”, a ajouté Ali Mahamane Lamine Zeine.

Fin novembre, Abdel Fatau Musah, commissaire à la paix et à la sécurité de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), a déclaré au site Jeune Afrique que la CEDEAO n’avait pas complètement abandonné l’idée d’envoyer des troupes au Niger mise en avant fin juillet. Selon lui, l’association a “seulement suspendu” l’examen d’un tel scénario.

Sputnik Afrique

A propos de Ahmadou Atafa 340 Articles
Journaliste Fact-checker - Blogueur - Communicateur basé au Niger.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*