Bénin : Patrice Talon envisage la réouverture des frontières avec le Niger

Dans sa conférence de presse animée jeudi 8 février, le chef de l’État béninois a évoqué la réouverture bientôt des frontières entre le Bénin et le Niger.

Fermées suite au coup d’État du 26 juillet 2023 à Niamey, les frontières entre les deux pays seront probablement rouvertes dans les jours à venir. C’est ce qu’envisage, en effet, le président du Bénin.

« Des discussions sont en cours avec les nouvelles autorités du Niger, et si tout va bien, d’ici la semaine prochaine ou dans les semaines à venir, les frontières entre les deux États seront ouvertes pour le bonheur des ressortissants des deux pays » a affirmé Patrice Talon, cité par des médias locaux.

Cette annonce réconforte la volonté du chef de l’État béninois de rétablir les relations bilatérales avec les pays ayant connu des coups d’État. Elle intervient, en outre, après la levée, par le Port Autonome de Cotonou, des restrictions sur des marchandises en transit vers le Niger. Ces restrictions avaient, elles-mêmes, été initiées suite à la fermeture des frontières édictée par la CEDEAO dans la foulée des sanctions contre le Niger, car la situation favorisait une accumulation des marchandises au niveau du port béninois. Ce qui a poussé le Niger à se tourner vers le Togo qui s’est montré plutôt bienveillant à son égard en lui ouvrant son port, en s’opposant à toute intervention militaire de la CEDEAO et en acceptant de jouer la médiation entre le Niger et ladite organisation.

À (re)lire aussi : Niger : la chambre de commerce s’oppose à l’utilisation du port de Cotonou

La fermeture des frontières Niger- Bénin a impacté l’économie des deux pays. D’ailleurs, dans la même sortie médiatique de ce 8 février, Patrice Talon a indiqué que les sanctions de l’institution régionale ont causé « des préjudices graves » à son pays. D’où son appel pour qu’elles soient levées. Selon lui, des discussions sont en cours avec la CEDEAO en vue de trouver des solutions définitives pour la levée de ces sanctions alors que le Niger, à l’instar du Burkina Faso et du Mali, a annoncé son retrait immédiat de l’organisation communautaire.

 

A propos de Ahmadou Atafa 340 Articles
Journaliste Fact-checker - Blogueur - Communicateur basé au Niger.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*