Hommage à Mano DAYAK mort sur le chemin de la Paix…

Amghar, tu avais foi à cette paix,
Tu étais sur le sentier de son retour,
Tu voyais venir la colombe drapée
Dans son plumage flambant d’amour !

Amghar, jusqu’au bout tu as tenu,
Refusant les affres de la guerre,
Pour saisir avec dignité le fil ténu
D’un vrai dialogue entre frères !

Vingt deux ans d’hébétude
Attendant le verdict réparateur
Vingt deux ans de deuil rude
Sans trace du prudhomme salvateur

Amghar ! Dors en toute quiétude !
Sur tes drailles de Guide qui rêve
Dans le fatras des incertitudes
Ont germé et grandi des relèves

Dors en paix Mano DAYAK

Ton frère,
Ibrahim Manzo Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :