Terrorisme : Le chef de Daech Al-Baghdadi se trouverait entre l’Algérie et le Niger

Des sources concordantes affirment que le fondateur et chef de l’organisation terroriste autoproclamée «Etat islamique en Irak et au Levant» (Deach), l’Irakien Aboubakr Al-Baghdadi, a quitté la région du Moyen-Orient après la libération de la ville de Mossoul, en juillet dernier, pour venir s’installer quelque part en Afrique subsaharienne et y poursuivre son funeste projet d’instauration d’un califat islamique.

L’ancien chef de la Jamaa islamiyya, l’Egyptien Nageh Ibrahim, cité par le quotidien britannique The Sun, se fait plus précis en estimant que le gourou de Daech aurait trouvé refuge depuis quelque temps déjà dans le vaste no man’s land situé entre le Tchad, le Niger et l’Algérie.

Cette hypothèse est corroborée par son compatriote, spécialiste des groupes djihadistes, Sameh Aïd qui, lui aussi, estime qu’Al-Baghdadi aurait opté pour cette région d’Afrique, infestée de groupes terroristes, dont certains ont prêté allégeance à Daech, pendant que d’autres seraient sur le point de le faire. Le groupe Djound Al-Khilafa, dirigé par Abdelmalek Droudkel et activant dans le nord de l’Algérie, a été le premier à avoir annoncé son adhésion à Daech. Son bras droit, Bilal El-Koubi, vient d’être abattu lors d’une opération antiterroriste en Tunisie. Ce qui prouve que ce groupe a étendu ses ramifications dans toute la région.

A noter que la région subsaharienne connaît depuis quelques mois un regain d’activité des groupes djihadistes, avec la multiplication des attentats terroristes, notamment au Niger où un convoi de l’armée américaine a été attaqué le 4 octobre dernier, faisant 4 morts. Suite à quoi, l’armée américaine, représentée par l’Africom, a décidé de renforcer sa base installée à l’aéroport de Niamey et d’armer en même temps ses drones, avec l’autorisation du gouvernement nigérien. L’armée française, qui est présente dans ce pays dans le cadre de l’opération «Barkhane», n’a pas tardé à lui emboiter le pas, en annonçant, il y a quelques semaines, avoir, à son tour, équipé ses drones d’armement sophistiqué pour traquer les terroristes.

Il reste à savoir ce que la présence supposée d’Al-Baghdadi dans la région peut changer à la situation. A-t-il les moyens de fédérer tous ces groupuscules qui y activent sous sa houlette et d’y importer le modèle de commandement qu’il a imposé en Irak, en instaurant son régime dit califal sur ces territoires non contrôlés ? Quelles que soient sa capacité et sa dangerosité réelle, la présence du chef de Daech près de ses frontières constitue en soi une menace supplémentaire pour l’Algérie, qui exige des forces armées une plus grande vigilance.

 R. Mahmoudi

A propos de DIM 188 Articles
Aïr Info, Toute l’actualité du nord Niger ! Soyez au cœur des grands débats qui agitent la bande du SAHEL

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*