Niger : la crise universitaire s’enlise

Courrier ministre

La situation se complique davantage dans le bras de fer qui oppose les autorités de la septième république du Niger aux dirigeants de l’Union des Scolaires Nigériens. Un courrier, dont Aïr Info, s’est procuré copie, adressé aux responsables des Centres universitaires du pays par M.Yahouza SADISSOU, ministre des Enseignements supérieurs constitue un couperet pour tout probable dialogue entre les deux camps. En effet, à travers ce courrier, le ministre des Enseignements supérieurs  donne un délai aux étudiants qui leur fait injonction de reprendre les cours au plus tard le lundi 30 avril 2018 à 18H00. Si à l’expiration de ce délai, la crise persiste, les instructions données sont claires : les gouverneurs vont procéder à la fermeture de toutes les cités universitaires publiques ainsi que les restaurants. Cette injonction vient au moment où plusieurs voix s’élèvent pour appeler au dialogue entre le gouvernement et l’Union des Scolaires du Niger (USN).

Rappelons que les étudiants ont mis en avant le règlement de leurs légitimes revendications qui sont celles de libérer d’abord tous leurs camarades arrêtés et apurer les arriérés cumulés de bourses et autres pécules qui entravent la bonne marche de leurs activités académiques.

DIM

A propos de DIM 212 Articles
Aïr Info, Toute l’actualité du nord Niger ! Soyez au cœur des grands débats qui agitent la bande du SAHEL

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*