Agadez : et un petit coup de vent emporta…. la tribune officielle

Hier aux environs de 17 heures, la tribune officielle d’Agadez réalisée à grands frais par l’État du Niger lors de la fête dite  » Agadez Sokni  » de décembre 2016 est emportée par le vent. Un vent qui a précédé une pluie pas si forte qu’on pouvait le croire. Elle rejoint ainsi le lot de tous ces acquis dits de  » Agadez Sokni  » qui n’ont résisté que quelques mois après l’euphorie de la fête.
L’étrange destin de cette tribune n’a d’explication que dans sa conception. Du travail vite fait et mal fait qui n’a heureusement pas encore été réceptionné.
Cela démontre si besoin est qu’au Niger l’argent du contribuable est jeté par la fenêtre.
Moins de deux ans à peine, plusieurs nouvelles routes réalisées dans le cadre de cette fête sont en état de dégradation avancée, des immeubles fissurés, des quartiers inondés du fait des obstructions nées des constructions inadaptées… etc.

Aujourd’hui, la gestion de ces manquements est laissée à la seule municipalité d’Agadez qui se saigne aux quatre veines pour protéger la population.
Le ministre Rhissa Ag Boula, président du comité d’organisation et tout son staff technique doivent évaluer la qualité de ces réalisations avant de procéder à tout règlement.

La Rédaction

Photo : D.R

A propos de DIM 169 Articles
Aïr Info, Toute l’actualité du nord Niger ! Soyez au cœur des grands débats qui agitent la bande du SAHEL

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*