Ngalewa : 500 jours de silence, 500 jours de trop pour les 39 otages de Boko Haram

Voilà aujourd’hui 500 jours qu’ils ont été enlevés à Ngalewa !
500 jours que des femmes et des enfants sont détenus contre leur gré par la secte de Boko Haram.
500 jours que des pères et mères attendent désespérément leur retour.
500 jours que des maris, des frères et des soeurs attendent un signe de vie de leur part mais en vain.
500 jours que les autorités nigériennes se taisent incroyablement sur leur sort préférant lancer des laconiques phrases d’espoir lors des grands discours.
500 jours ! Trop c’est trop ! Les familles et le peuple du Niger ont droit à la vérité. Qu’est-il advenu de nos soeurs et enfants de Ngalewa ? Que fait concrètement l’État du Niger pour retrouver nos soeurs et enfants enlevés à Ngalewa ?
Tout au long de ces 500 jours, quelle avancée a connu le dossier ? Aucune dit-on de source proche de familles.

Il est alors grand temps que le président du Niger Issoufou Mahamadou s’intéresse personnellement à leur cas. Il doit le faire en y mettant toute son ardeur. Ne l’a t-il pas si bien fait lors de la libération des otages français d’Orano, ex-Areva, détenus au nord du Mali ?

Il y a urgence car plus le temps passe, plus le dossier de ces otages risque de devenir un enjeu électoral pour des politiciens sans coeur mais avides de suffrages.

Ibrahim Manzo Diallo

A propos de DIM 225 Articles
Aïr Info, Toute l’actualité du nord Niger ! Soyez au cœur des grands débats qui agitent la bande du SAHEL

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*