Recommandations issues de la quatrième réunion du comité de pilotage du Projet Irhazer

Au Ministère de l’Agriculture et de l’Élevage :

-Veiller à l’inscription conséquente et à la mobilisation à temps de la contrepartie de l’Etat pour le financement du Projet
– Assurer un suivi rapproché de la mise en œuvre du Projet
– Veiller à la promotion de la production de la luzerne par la dotation des coopératives d’un fonds de roulement pour la commercialisation ou la signature avec celles-ci d’un contrat de production
– Etudier avec d’autres partenaires intervenant dans la région d’Agadez, les possibilités d’accompagnement des périmètres transférés par le PADA/TA à l’ONAHA

A ORANO :

– Améliorer l’enchainement dans la mise en œuvre des activités par des financements continus
– Accélérer les processus de contractualisation et de gestion des marchés

Au Projet :

– Réaliser des études pertinentes notamment sur la gestion d’eau d’irrigation sur les grands périmètres communautaires ou en grande irrigation privée, la promotion de la chaine de valeurs
– Accélérer le traitement des appels d’offres et la gestion des contrats
– Poursuivre les tests des techniques économes d’eau d’irrigation
– Améliorer l’implication des autorités administratives et coutumières dans la sensibilisation des bénéficiaires et dans la maîtrise d’ouvrages pour assurer l’autonomisation des périmètres irrigués communautaires
– Collecter systématiquement toutes les données agronomiques, consommation en eau, en énergie, économiques et autres essentielles pour documenter le processus de mise en œuvre des activités
– Programmer une revue à mi-parcours du projet
– Signer des conventions avec les structures chargées de la mise en œuvre
– Renforcer les capacités de l’UGCP sur la GAR
– Renforcer les capacités de tous les acteurs en particulier les producteurs et leurs organisations
– Accélérer la sécurisation foncière de tous les aménagements : titres fonciers

A l’ONAHA :

Sécuriser les exploitants par la signature du contrat d’occupation des parcelles
– Orienter l’encadrement vers la mobilisation des redevances pour faciliter l’exécution effective des plans de campagne sur les périmètres irrigués communautaires
– Rendre effectif le fonctionnement des structures coopératives des producteurs et des associations des usagers d’eau et d’irrigation
– Améliorer les capacités techniques des producteurs par des formations opérationnelles et des réplications continues par les DP
– Prendre des mesures pour une bonne conduite des parcelles de tests et de démonstration pour la prochaine campagne
– Former les DP et les producteurs sur les techniques d’entretien des réseaux d’irrigation

A l’endroit des coopératives, AUEI et Exploitants :

-Assurer une gestion transparente des coopératives et AUEI à travers la tenue de la documentation comptable et les pièces administratives
– Veiller au respect des textes régissant les organisations coopératives et les AUEI pour une meilleure sur les périmètres
– Veiller à une meilleure prise en compte de l’encadrement technique des directeurs du périmètre
– Veiller au respect des différents plans de campagne et des tours d’eau
– Assurer le recouvrement en nature des redevances auprès des exploitants
– Doter l’exploitation de toutes les facilités disponibles sur les sites permettant d’améliorer la mise en valeur (groupe de relève, bassin, goutte-à-goutte…etc).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *