Niamey/Quartier Goudel : Consternation après l’odieux assassinat d’un citoyen américain

Aïr Info a appris de sources dignes de foi qu’un américain répondant au nom de Brian Nowak, âgé d’une quarantaine d’années a été retrouvé sans vie le mercredi 17 novembre dernier. Son corps a été brûlé dans sa chambre.

Brian Nowak vivait au Niger depuis plus de quinze ans et habitait dans sa propre maison sise au quartier Goudel de Niamey (voir photo).

Maison du défunt Brian NOWAK au quartier Goudel– Photo : Aïr Info

Les enquêteurs, venus sur place ont découvert la victime couchée sur la poitrine. Son corps était méconnaissable car brûlé.  » Une autopsie est nécessaire pour savoir si c’est réellement Brian ou une autre personne », confie à Aïr Info une source présente sur le lieu du drame. Et la même source de rapporter que cette affaire est vraiment complexe car dit-elle  » même les enquêteurs ont dû passer par le toit pour accéder à la chambre de la victime. Elle était fermée à clé. Et notre source de faire remarquer aussi que sur la table, il y avait tous les objets de valeur de la victime (téléphone, ordinateurs, montre…etc.). Rien n’a été touché. Les biens de la victime n’ont pas intéressé le ou les criminels. Le mobile du crime serait autre que l’appât du gain.

Fait curieux ! En rentrant dans la maison, des traces de sang sont visibles sur le véhicule de la victime. Ce qui ouvre la voie à plusieurs questions. L’américain a-t-il été tué dans la cour avant qu’il ne soit trainé dans la chambre pour un simulacre de mort par incendie ? Comment se fait-il que Brian ait ouvert sa porte à des inconnus car nulle trace d’effraction à l’entrée de sa maison ? Connaissait-il son ou ses assassins ? Habitaient-ils avec lui ou non ? Des zones d’ombre que la police scientifique doit éclaircir au plus vite.

Connu au quartier Goudel de Niamey et maitrisant parfaitement la langue locale qu’est le zarma, cet américain, originaire de New Jersey, vivait en toute symbiose avec la population du quartier. Il était récemment revenu d’un voyage aux Etats-Unis a appris Aïr Info.

 » Barké », comme on le surnomme affectueusement à Goudel est devenu « comme un frère pour nous ! Je le connaissais depuis mon bas-âge », nous confie un habitant du quartier. « Il parle le zarma mieux que beaucoup d’entre nous », remarque un autre. « C’est très triste ! Un gars très gentil ! Nous ignorons pourquoi il a été assassiné ?», se demande une jeune femme. «Avec la mort de Brian Nowak, le Niger a perdu un grand ami et un sincère amoureux», confie un enseignant du quartier.

Contactée par Aïr Info pour en savoir plus, l’ambassade des Etats-Unis, par le biais de son service de communication a promis de nous  » revenir dans les heures à venir ». Pour cause d’investigation en cours à leur niveau, il a été impossible à Aïr Info d’avoir la réaction des forces de sécurité du Niger.

Venu au Niger pour apprendre les langues locales en 1999, ce citoyen américain y était resté par amour du pays aidant les nigériens dans le domaine de l’agriculture, de l’éducation, de la santé mais aussi facilitait l’intégration des étudiants américains qui séjournaient au Niger notamment ceux de la Boston University.

Affaire à suivre !

Ibrahim Manzo DIALLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.