La force Barkane neutralise deux « combattants djihadistes » au Mali

La force française Barkane a annoncé avoir neutralisé, ce samedi 13 août 2022, deux « combattants djihadistes » près de Tassiga, dans le cercle d’Ansongo au Mali. Une information confirmée par le porte-parole de la Force qui continue ses opérations avant de se désengager définitivement du territoire malien.

Une unité de groupement tactique « désert Monciar », a neutralisé deux « combattants djihadistes », dans la matinée de ce samedi 13 août 2022, a indiqué un communiqué de l’Etat-major des armées françaises. L’action s’est déroulée aux environs de la ville de Tassiga (à 37km au Sud-Est d’Ansongo) dans le Liptako malien, précise le communiqué.

« Un groupe d’hommes armés de fusils mitrailleurs, se déplaçant à motos, tentait de se renseigner sur le dispositif déployé par BARKHANE dans le cadre d’une opération de sécurisation menée dans la région », a fait savoir l’Etat-major des armées françaises. « Aussitôt repérés, les combattants djihadistes ont pris à partie la Force », a notifié la même source. « Dans sa riposte, poursuit le communiqué de l’Etat-major, BARKHANE a mis hors de combat deux d’entre eux », précisant qu’elle n’a essuyé « aucune perte de son côté ».

Barkhane poursuit ses opérations au Mali avant de s’y désengager définitivement

Joint par Aïr Info, le porte-parole de Barkhane a indiqué que la force « continue sa mission de protection de ses soldats et de lutte contre le terrorisme même pendant sa phase de désengagement ». Interrogé sur le niveau de cette phase de désengagement, le porte-parole de la force spéciale française, nous a affirmé que cette dernière se poursuit actuellement « afin de quitter le Mali en bon ordre, en sécurité et dans les délais impartis, à savoir avant la fin de l’été ».

« Les convois se poursuivent pour sortir le matériel et les hommes vers la France par voie aérienne ou routière à partir de la base aérienne de Niamey », a-t-il précisé à Aïr Info.

Le 06 août dernier, la Force Barkhane avait annoncé la neutralisation de plusieurs « terroristes » du Rassemblement pour la victoire de l’islam et des musulmans (RVIM) à 200 km de Gao dans le nord du Mali.

Le Mali fait face à une recrudescence d’attaques terroristes depuis un certain temps. Le 07 août 2022, au moins 42 soldats maliens ont été tués dans une attaque « djihadiste» à Tessit, localité située dans la zone dite des trois frontières entre le Mali, le Burkina et le Niger, selon un bilan établi par l’armée. Le 09 août, l’armée malienne a réceptionné plusieurs avions et hélicoptères livrés par la Russie, pour faire face à la menace sécuritaire.

Ahmadou Atafa 
Aïr Info 

1 commentaire sur “La force Barkane neutralise deux « combattants djihadistes » au Mali”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.