Une importante quantité de drogue à haut risque saisie à Gaya, dans la région de Dosso

Niger : une importante quantité de drogue à haut risque saisie à Gaya

La brigade fluviale de la gendarmerie de Gaya a opéré, le jeudi 11 août 2022, une importante saisie de drogue à haut risque à Gaya, dans la région de Dosso. La drogue, qui était enfouie dans une pirogue en navigation sur le fleuve, a été présentée ce vendredi 12 août aux autorités, dont le gouverneur de la région de Dosso, le préfet du département de Gaya ainsi que le Procureur près le tribunal de première instance de Gaya. Au cours de la cérémonie de présentation, un témoignage officiel de satisfaction a été décerné au conseil départemental de sécurité de Gaya pour ses multiples prouesses dans la lutte contre le trafic de drogue.

Il s’agit au total de 81 briques, soit 74,60 Kg de chanvre indien ; 12.900 comprimés de rebozol et 50.500 comprimés de tramadol qui ont été saisis jeudi à Gaya par la brigade fluviale de la gendarmerie de ladite localité et présentés vendredi aux autorités. Une pirogue de pêche qui assurait le transport de la drogue, a également été saisie lors de l’opération.


la pirogue saisie 

A noter que ni l’identité, ni le nombre des personnes impliquées dans ce trafic n’ont été dévoilés.

Le Gouverneur de Dosso, M. Albachir Aboubacar, présent à la cérémonie, a expliqué que le développement de trafic de drogue est surtout favorisé dans cette partie du pays, frontalière avec le Bénin, par sa situation stratégique.

« (…) la position géographique de Gaya favorise le développement de trafic transfrontalier de la drogue et des hydrocarbures qui constituent, sans doute, une véritable menace sécuritaire pour notre pays », a déclaré Albachir Aboubacar.

C’est pourquoi, appelle-t-il, « avec insistance », la population de Gaya à renforcer la collaboration avec les forces de défense et de sécurité (FDS) « pour leur permettre de lutter efficacement contre ces trafics ». Par la même occasion, le gouverneur de Dosso a tenu à féliciter et encourager les FDS de Gaya et à les exhorter « à persévérer sans relâche dans l’accomplissement de leur noble mission de sécurisation de notre territoire ».


Le gouverneur de Dosso, le préfet de Gaya et le commandant de la brigade fluviale de la gendarmerie de Gaya

Plus de 1,2 million de comprimés de stupéfiants saisis en moins de deux ans

De 2021 à 2022, la brigade fluviale de la gendarmerie de Gaya a opéré une série d’importantes saisies de drogue, dont 1.209.380 comprimés de divers stupéfiants. En effet, selon les détails du commandant de ladite brigade, l’adjudant-chef Bassirou GOUZAE, c’est un total de 570 briques, soit 520,18 kg de chanvre indien ; 451.000 comprimés de diazépam ; 60.000 comprimés de diazéquine ; 589.500 comprimés d’eskazepam ; 40.000 comprimés d’exol ; 5.000 comprimés de rebozol ; 50.980 comprimés de tramadol ; 12.900 comprimés de royal qui ont été saisis entre 2021 et 2022. Trois (03) pirogues, dont une à grande capacité, et une moto de marque royal ont également été saisies au cours de ces deux années.

Hormis la saisie opérée ce 11 août, près de 12.000 Kg de drogues ont été saisis courant 2022 par cette brigade, dont 10 briques, soit 7,870 Kg de chanvre indien et 5 boules d’amnésia pesant 4,015 Kg, ainsi qu’une moto de marque royal, en mois de février et une brique de 918g, en mois de mars.

En 2021, la brigade fluviale de la gendarmerie de Gaya a saisi 478 briques, soit 444,5 Kg de chanvre indien ; 451.000 comprimés de Diazépam ; 60.000 comprimés de Diazéquine ; 40.000 comprimés d’hexol ; 5.000 comprimés de rebozol et deux pirogues, selon toujours l’adjudant-chef Bassirou GOUZAE.

Le commandant de la brigade fluviale de la gendarmerie de Gaya, de souligner que ces résultats ont été atteints grâce au soutien inestimable des hautes autorités qui ne ménagent aucun effort dans la lutte contre le trafic de drogue.

« Ce soutien de nos supérieurs hiérarchiques, qui ont toujours été de notre côté, nous a conduits à engranger des résultats positifs, malgré les maigres moyens dont dispose l’unité », a déclaré l’adjudant-chef Bassirou GOUZAE.

Un témoignage de satisfaction décerné

Alors que le Gouverneur de Dosso était déjà en mission de suivi des activités du conseil départemental de sécurité de Gaya, dans le département, cette saisie a été opérée. Ce fut l’occasion pour lui de décerner un témoignage officiel de satisfaction au conseil départemental de sécurité de Gaya, regroupant toutes les FDS, pour son engagement et ses preuves dans la lutte contre le trafic de drogue. Le gouverneur a particulièrement félicité le préfet de Gaya, qui est le coordonnateur dudit conseil, pour sa disponibilité et ses multiples efforts dans le cadre de la sécurisation du département.

« Seule la coordination des efforts nous permettra d’arriver à bout de ce fléau »

Le Procureur près le tribunal de première instance de Gaya, Ibrahim DIOLOMBI, a rappelé que « depuis 1999, l’Etat du Niger, à l’instar des autres pays de la sous-région, s’était engagé éperdument à lutter contre le trafic de drogue sous toutes ses formes, à travers l’adoption de l’’ordonnance 99-42 du 23 septembre 1999 relative à la lutte contre la drogue au Niger ». Cependant, invoque-t-il, « seule la coordination des efforts nous permettra d’arriver à bout de ce fléau, de ce mal insidieux : le trafic de drogue, devenu une gangrène qui envahit déjà notre société ». Il se réjouit, par ailleurs, que « la brigade fluviale de la gendarmerie arrive à traquer tous les trafiquants qui naviguent par voie fluviale sur laquelle de plus en plus le trafic est en train de s’intensifier ». C’est pourquoi, appelle-t-il, aussi, la population à plus de collaboration avec les FDS pour « dénoncer tout trafic, dans l’intérêt de la vie publique et de la santé publique de nos citoyens ».

Ahmadou Atafa 
Aïr Info 

1 commentaire sur “Niger : une importante quantité de drogue à haut risque saisie à Gaya”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.