COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA COMMISSION NATIONALE DES DROITS HUMAINS (CNDH)

Après une relative accalmie sur les différents fronts de lutte contre le terrorisme, l’extrémisme violent et le banditisme résiduel dans notre pays, la CNDH constate avec amertume la reprise des attaques terroristes meurtrières visant les forces de défense et de sécurité ainsi que les paisibles populations qui n’aspirent qu’à vivre en paix dans leur terroir.
Ainsi dans la journée du 10 février 2023, nos vaillants soldats de l’opération « ALMAHAOU » en patrouille aux alentours de la localité d’Intagamey non loin de la frontière malienne dans le département de Banibangou, sont tombés dans une embuscade terroriste lâche et barbare.
Il résulte des violents combats menés dans des conditions extrêmement difficiles un bilan humain et matériel lourd de plusieurs morts et disparus avec de nombreux blessés et destruction de véhicules militaires.
Aussi, nous avons appris que dans la nuit du 12 février 2023 au niveau de la région de Maradi, le village d’Oumba situé dans la Commune de Sarkin Yamma dans le département de Madarounfa a été attaqué par des bandits annés ; là-aussi, il y a eu malheureusement des morts, des blessés et des enlèvements de personnes parmi lesquelles des filles et même un étudiant de l’Université Dan Dicko Dankoulodo de Maradi.
La CNDH affligée par la recrudescence de ces actes criminels, condamne fermement ces atteintes graves aux droits humains des citoyens auxquels elle exprime toute sa compassion. Dans la même veine, elle présente ses condoléances attristées aux familles endeuillées des victimes, à l’Union des Scolaires Nigériens (USN) et à toute la famille des forces de défense et de sécurité tout en souhaitant prompt rétablissement aux blessés.
Aux personnes signalées disparues et celles victimes d’enlèvements, la CNDH les accompagne de ses prières pour qu’elles soient retrouvées et qu’elles puissent regagner leurs familles en paix et en sécurité.
À nos soldats qui, au prix de leurs vies, continuent de se battre avec l’ennemi pour notre sécurité, la CNDH relève leur courage, leur héroïsme, leur patriotisme ainsi que le sacrifice consenti au quotidien pour nous permettre de vivre en paix. La CNDH les assure de son soutien indéfectible et les encourage à persévérer dans leur noble tâche de préservation de la sécurité des personnes et des biens sur l’ensemble du territoire national.
Préoccupée par cette situation sécuritaire endémique, la CNDH, après une analyse approfondie, réitère son appel à une union sacrée de tous les Nigériens autour des valeurs de la République et celles de notre société afin qu’ensemble nous intensifions les prières pour conjurer le mal qui guette notre pays.
La Commission Nationale des Droits Humains, toujours soucieuse de la protection et de la promotion des droits humains, dans le souci de rechercher un retour durable à la paix, propose que soient créées les conditions d’un dialogue sincère entre les populations afin de promouvoir la confiance entre elles d’abord et entre elles et les forces de défense et de sécurité ensuite.
Par ailleurs, la CNDH préconise que les politiques en matière de défense et de sécurité déterminées au niveau national, régional et départemental à travers les conseils de sécurité tiennent compte des avis et besoins des populations des communes et villages qui sont les plus exposées, afin de faire l’adéquation entre les moyens et les besoins pour atténuer les attaques terroristes. C’est une œuvre de longue haleine qui, à terme, portera ses fruits.
Fait à Niamey, le 14 février 2023
Le Président
MATY ELHADJI MOUSSA
A propos de Ahmadou Atafa 471 Articles
Journaliste Fact-checker - Blogueur - Communicateur basé au Niger.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*