Niger : la vente du carburant dans des bidons limitée au niveau des stations-services 

Il est formellement interdit aux stations-services de Niamey et des localités théâtres des opérations militaires de vendre plus de deux (02) bidons de 25 litres de carburant [par personne], selon un communiqué du ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique et de l’Administration du Territoire publié le 12 septembre.

Le communiqué, fait à titre de rappel, indique que le contrevenants à cette décision encourent des poursuites « pour crimes et délits d’atteinte ou de complicité d’atteinte à la sécurité de l’État ».

Selon le ministre de l’intérieur, le carburant vendu « en vrac » dans des bidons de 25 litres « sert à ravitailler les groupes armés terroristes et autres groupes criminels pour leur permettre de se déplacer et d’attaquer nos paisibles populations civiles ainsi que nos forces de défense et de sécurité ». Cette décision est donc motivée par le souci de lutter contre ces groupes armés qui assaillent certaines localités du pays.

Outre les instructions données aux Gouverneurs et aux Préfets pour veiller à l’application de cette mesure, « les services de renseignements se chargeront d’exécuter une surveillance discrète mais efficace à tous les niveaux pour démasquer les éventuels contrevenants », précise le communiqué du ministre de l’Intérieur.

À noter que dans certaines villes du Niger, notamment dans la capitale, la vente du carburant dans des bidons s’est multipliée au niveau des stations-services depuis que le Nigéria voisin a décidé de couper l’électricité au Niger à la suite du coup d’État du 26 juillet. Et ce, pour la plupart de clients, afin d’alimenter des groupes électrogènes et pouvoir continuer de disposer de l’électricité. À notre humble avis, au regard du délestage initié par la NIGELEC (société nationale d’électricité), cette mesure limitant à 2 le nombre de bidons par personne ne peut constituer une entrave pour ceux qui voudraient utiliser leurs groupes électrogènes.

A propos de Ahmadou Atafa 471 Articles
Journaliste Fact-checker - Blogueur - Communicateur basé au Niger.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*