Niger – Agadez : les enseignants en assemblée générale de recueillement après l’assassinat de deux collègues

Ce vendredi 1er décembre 2023, la grande salle de réunion de la MJC Laya a regroupé tous les enseignants de la commune d’Agadez pour une assemblée générale de recueillement. Une rencontre qui a lieu sur instruction de la hiérarchie.

« Suite à l’assassinat de certains enseignants dans la région, j’ai l’honneur de vous informer que la journée du 1er décembre 2023 sera consacrée au recueillement à la mémoire de nos enseignants victimes de cet acte barbare (banditisme – Ndlr)« , a précisé dans un courrier daté du 30 novembre, le directeur régional de l’éducation nationale.

Faut-il le rappeler, deux (2) enseignants ont été tués par des bandits armés à Agadez en l’espace de 40 jours. Le premier, au nom Amadou Badamassi Mahamadou, 52 ans, a été assassiné par des hommes armés le 17 octobre 2023 sur l’axe Agadez-Tchirozérine. Le deuxième en date, Abdoulaye Amadou, 35 ans, a été lui aussi lâchement assassiné le 27 novembre pendant qu’il regagnait son domicile après avoir dispensé des cours à l’école du village de Tassak N’talam, sis à 4 km d’Agadez.

Devant ces deux drames qui ont ému l’opinion, le collectif de syndicats de l’éducation, réuni à la MJC Laya d’Agadez, a lancé un véritable cri d’alarme pour la sécurité de ses membres. Pour Kabirou Ibrah, SG régional du syndicat national des enseignants du Niger (SNEN), « il est vraiment urgent que des dispositions idoines soient prises par les autorités pour enrayer le banditisme armé dans la région. Aucun agent de l’État ne peut travailler avec la peur au ventre. Nos collègues ont été tués et leurs assassins courent toujours« .

Abondant dans le même sens, Hassane Oumarou, SG régional du Syndicat national des agents contractuels et fonctionnaires de l’éducation de base (SYNACEB) a expliqué que « cette rencontre exprime notre grande inquiétude. Celle des enseignants qui voient leurs collègues assassinés par des individus sans foi ni loi. Nous sommes là pour interpeller les autorités sur la situation actuelle. »

Pour le maire de la commune d’Agadez Abdourahamane Tourawa, représentant le Gouverneur d’Agadez empêché :

nous sommes venus pour exprimer notre compassion à la famille des enseignants. Leur dire que nous sommes solidaires à leur douleur. Ce qui est arrivé à ces deux enseignants peut arriver à n’importe quel citoyen, par conséquent, il faut que nous soyons vigilants. Je vous informe qu’une enquête a été ouverte et les forces de sécurité intérieure sont en train de traquer ces bandits. On espère que ce banditisme prendra fin très bientôt pour la quiétude de nos populations. Nous appelons les citoyens à prêter main forte aux forces de défense et de sécurité car la sécurité est une affaire de tous. Enfin, nous remercions les syndicats de l’éducation nationale qui ont compris le contexte actuel du pays et adhèrent à la sauvegarde de la patrie.

Une grande fatia, chargée d’émotion, a été dite pour le repos de l’âme des disparus et une collecte ouverte pour aider leurs familles.

DIM

Aïr-Info 

A propos de Ahmadou Atafa 463 Articles
Journaliste Fact-checker - Blogueur - Communicateur basé au Niger.

1 Trackback / Pingback

  1. Niger – Agadez : Un bandit armé arrêté par les éléments de la brigade de gendarmerie à Tchirozérine  – Aïr Info

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*