Niger – Agadez : le gouverneur Ibra BOULAMA visite la Maison d’Arrêt à l’occasion des remises de peines

Ce jeudi 18 janvier 2024, une forte délégation conduite par le gouverneur de la région le général Ibra BOULAMA s’est rendue à la Maison d’Arrêt d’Agadez. Objectif ! S’enquérir des conditions de détention dans le camp pénal ; constater de visu le processus en cours à l’occasion des remises gracieuses de peines décrétées par le président de la transition le Général Abdourahmane TIANI mais aussi et surtout attirer l’attention des bénéficiaires de ces remises de peines d’éviter de tomber dans la récidive.

Pour Abdoulaye Mohamed, porte-parole des détenus, « cette visite nous honore beaucoup. Nous sommes conscients que les choses ont changé et changent depuis le 26 juillet 2023. Les autorités pénitentiaires nous ont expliqué que nous sommes des citoyens jouissant de tous leurs droits et promis que beaucoup de choses vont changer pour nous. Avant le putsch, on a souffert de la lenteur des procès, de la surpopulation carcérale et des mauvaises conditions de vie ici. Les choses s’améliorent au jour le jour. Notre alimentation et l’accès aux soins ont changé. Voilà pourquoi nous sommes touchés par vos promesses. Au nom de tous les détenus, je vous dis merci. permettez-moi de vous faire part d’un message. Celui des jeunes qui sont ici. Ils veulent qu’ils soient vite jugés et libérés afin de servir la patrie dans tous les domaines. Ils sont prêts à se mettre au service de la marche pour la souveraineté nationale. »Répondant au porte-parole des détenus, le gouverneur d’Agadez disait: « nous avons pris bonne note de toutes les difficultés que vous vivez ici et nous ferons de notre mieux pour leur trouver des solutions. Vos conditions seront davantage améliorées. Je tiens à vous remercier pour votre contribution au fonds de solidarité que nous transmettrons à qui de droit. À ceux d’entre vous qui ont bénéficié de remise de peine, soyez des citoyens modèles et à ceux qui attendent leur jugement, ayez de la patience ».

En rappel, c’est suite à la commémoration de la fête nationale du 18 décembre, marquant solennellement la proclamation de la République du Niger que le Général Abdourahamane Tiani, en tant que Chef de l’État à la tête du Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie (CNSP), a promulgué, le mardi 3 janvier un décret instaurant des remises gracieuses de peines pour les individus condamnés pour crimes et délits, à l’exception des cas gravissimes. Les réductions de peine, modulées en fonction de la durée initiale de la sentence, oscillent entre 3 et 24 mois. Une remise totale est accordée aux femmes enceintes ou allaitantes, aux mineurs, ainsi qu’aux personnes âgées et malades.

Aïr-Info

A propos de Ahmadou Atafa 489 Articles
Journaliste Fact-checker - Blogueur - Communicateur basé au Niger.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*