Niger : la maison de la presse suspendue jusqu’à nouvel ordre

Par un arrêté en date du 29 janvier 2024, le gouvernement de transition a décidé de la suspension, jusqu’à nouvel ordre, de l’autorisation d’exercice accordée à l’association dénommée « Maison De la Presse ».

Un comité Ad’hoc de gestion de l’association a été mis en place, selon l’arrêté pris par le ministère de l’intérieur et dont Aïr-Info a eu copie. Ledit comité est composé du secrétaire général du ministère de l’intérieur comme son président, du secrétaire général du ministère de la communication comme rapporteur ainsi que de trois autres membres, à savoir un directeur général des affaires politiques et juridiques, un directeur des libertés publiques et un directeur de la législation.

Dans son arrêté, le ministère de l’intérieur n’a pas donné des raisons qui motivent cette suspension. Il a, par ailleurs, mentionné la révocation en décembre 2023 du conseil d’administration et du bureau de l’association. Joint par Aïr Info, le président du conseil d’administration concerné dit ignorer l’existence d’une telle décision. Ibrahim Harouna affirme, en outre, que la maison de la presse n’a, pour l’instant, pas reçu de notification officielle de la suspension de son autorisation d’exercice alors qu’elle circule déjà sur les réseaux sociaux.

En fin décembre dernier, le ministère de l’intérieur a déjà interdit la tenue de l’assemblée générale élective de la maison de la presse pour le renouvellement de son bureau. Le ministère avait alors évoqué les « risques de trouble à l’ordre public » pour justifier sa décision.

 

A propos de Ahmadou Atafa 340 Articles
Journaliste Fact-checker - Blogueur - Communicateur basé au Niger.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*