Autonomisation des femmes : BPW International place au Niger son Premier Incubateur Inclusif en Afrique

Business & Professional Women (BPW) International s’apprête à installer au Niger son Premier Incubateur Inclusif en Afrique pour l’entreprenariat féminin. Le projet a été dévoilé à l’issue d’une réunion qui s’est tenue dimanche 18 février, à Niamey, réunissant des femmes entrepreneuses du Niger et le Chargé de Mission de BPW International venu les accompagner dans le cadre de ce projet.

« Je viens ici pour aider BPW International à mettre en place le premier incubateur inclusif. C’est à dire un incubateur géré par les femmes pour des femmes », a indiqué à Aïr Info Philippe Lambert, Chargé de Mission et consultant de BPW International. « Cet incubateur sera mis en partenariat avec normalement ONU Femmes. Nous avons signé un accord de collaboration, » ajoute-t-il.

Selon M. Lambert, cet incubateur aura pour mission de soutenir les femmes nigériennes en travaillant sur une chaîne de valeur agricole, depuis les régions éloignées jusqu’aux communautés locales. « L’objectif est d’aider les femmes à produire mieux et à pouvoir distribuer [leurs produits] sur les marchés à des prix corrects et à étendre leurs activités », explique le Consultant de BPW. Pour ce faire, indique-t-il, BPW collaborera avec différentes institutions, telles que la Coopération Allemande, qui, selon lui, offre une formation de coaching en entreprenariat féminin.

À noter que la session d’informations ayant précédée cette annonce visait à clarifier les tenants et les aboutissants de la mise en place de cet incubateur, mais aussi de BPW Niger en termes des projets. Elle sera suivie de trois jours de travail intensif, où les femmes entrepreneures nigériennes et le Représentant de l’organisation élaboreront une feuille de route détaillée pour le Niger.

« Il faut savoir qu’en général, les organisations des femmes cheffes d’entreprises travaillent surtout sur des sensibilisations, et ici, on est en train d’envisager de mettre en place un programme pluriannuel de plusieurs millions d’euros et qui serait géré directement par des organisations des femmes cheffes d’entreprises avec un système d’accompagnement à la création d’entreprises pour l’entreprenariat féminin au Niger », a expliqué Philippe Lambert.

Fatimata Agalher, présidente nationale de BPW Niger, a souligné l’importance cruciale de cette initiative pour l’autonomisation des femmes. Elle a ensuite expliqué qu’après l’élaboration de la feuille de route pour le Niger, « nous allons évoluer vers la mise en œuvre du plan d’action du Niger, centré autour d’un projet de chaînes de valeurs agro-alimentaires. »

Elle a ensuite annoncé les prochaines étapes dont la vulgarisation de la feuille de route auprès de diverses institutions, notamment la Présidence, le ministère de l’agriculture et celui de la promotion de la femme, ainsi que toutes les institutions des Nations-Unies présentes.

« Nous allons présenter la feuille de route du Niger en collaboration avec ONU FEMMES, parce que nous avons signé à l’échelle internationale un mémorandum d’entente avec ONU FEMMES qui va nous permettre d’être prioritaires sur tous les financements destinés aux femmes ».

Fatimata Agalher a également lancé un appel vibrant aux participantes, les exhortant à se concentrer sur ce programme essentiel. Selon elle, « c’est un programme très important parce que c’est un maillon de la chaîne manquante que nous avons ici. C’est le programme qui va nous permettre d’être bien encadrées, d’être outillées afin de recevoir tout l’accompagnement nécessaire des autres institutions des Nations-Unies ». Elle souligne, par ailleurs, que ce programme s’inscrit dans le cadre des autres programmes des Nations-Unies. Ce qui, estime la présidente nationale de BPW, « va nous faciliter de mobiliser des fonds pour accompagner des projets des femmes. »

BPW est une organisation internationale regroupant plus de 30 000 femmes à travers le monde. Créée depuis plus d’un siècle, elle s’est engagée dans le renforcement des capacités et le coaching des femmes dans tous les domaines. La mise en place de cet incubateur inclusif représente une étape majeure dans la réalisation de cet engagement, offrant aux femmes nigériennes de nouvelles opportunités pour prospérer et contribuer au développement de leur pays.

A propos de Ahmadou Atafa 399 Articles
Journaliste Fact-checker - Blogueur - Communicateur basé au Niger.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*