Le Burkina Faso suspend l’autorisation d’exportation de l’or

Le gouvernement burkinabè a annoncé, le 20 février, la suspension de l’autorisation d’exportation de l’or. La décision concerne également d’autres substances précieuses de production artisanale et semi-mécanisée.

Cette mesure, prise par le Ministre de l’Energie, des Mines et des Carrières, avec effet immédiat, vise, selon son communiqué, à assainir le secteur minier et à mieux organiser la commercialisation des précieuses matières.

« Durant cette période de suspension, les acteurs miniers qui disposent de quantités à exporter, sont tenus de prendre attache avec la Société Nationale des Substances Précieuses (SONASP) qui se chargera de les payer », a indiqué le gouvernement.

Cette mesure témoignerait de la volonté du gouvernement à rétablir l’ordre dans un secteur minier trop souvent noyé dans l’informel et entaché par des pratiques frauduleuses.

Le Burkina Faso est l’un des grands producteurs d’or en Afrique de l’Ouest. Cependant, malgré cette position de leader dans la production aurifère, le pays souffre des pratiques qui privent l’État de revenus fiscaux essentiels. A travers la suspension temporaire des exportations, les autorités visent donc à mieux réguler les flux et les volumes réels de production minière.

L’objectif principal étant d’assurer que toutes les taxes et redevances minières soient effectivement perçues de la part de chaque intervenant dans ce secteur vital pour l’économie nationale.

A propos de Ahmadou Atafa 399 Articles
Journaliste Fact-checker - Blogueur - Communicateur basé au Niger.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*