Trois Nigériens détenus au Bénin condamnés à 18 mois de prison avec sursis

Les trois ressortissants nigériens, détenus au Bénin, ont été condamnés à 18 mois de prison avec sursis ce lundi 17 juin 2024.

Initialement accusés de « fausse attestation et d’usage de fausses attestations », les charges contre Moumouni Hadiza Ibra, Directrice Générale Adjointe de Wapco-Niger, ainsi que les inspecteurs pétroliers Ismael Cissé Ibrahim et Mousbahou Dan Kané, ont été requalifiées en « usurpation de titre et usage de données informatiques falsifiées ». La Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) les a condamnés à 18 mois de prison avec sursis, selon des médias locaux. Elle a également ordonné la restitution de leurs biens saisis, leur permettant ainsi de rentrer chez eux.

Cette décision judiciaire intervient dans un climat de tensions accrues entre le Niger et le Bénin, centré sur les exportations de pétrole nigérien. En réponse à l’arrestation, le 5 juin, de cinq Nigériens au Bénin, accusés d’intrusion sur un site de chargement, les autorités nigériennes ont décidé de fermer les vannes du pipeline Niger-Bénin exploité par l’entreprise chinoise Wapco.

Le ministre du Pétrole, Mahaman Moustapha Barké, a déclaré que le Niger maintiendra ses vannes fermées tant que le Bénin et WAPCO n’assureront pas une transparence totale dans les opérations de chargement. Il demande que les représentants du Niger puissent accéder aux installations pour effectuer des contrôles.

Le 13 juin, deux des cinq Nigériens arrêtés ont été libérés après leur présentation au procureur spécial de la CRIET qui a placé les trois autres sous mandat de dépôt.

Depuis le coup d’État de juillet 2023 au Niger, les relations avec son voisin sont tendues, exacerbées par ces arrestations et des accusations de violation des accords de transit pétrolier.

A propos de Ahmadou Atafa 486 Articles
Journaliste Fact-checker - Blogueur - Communicateur basé au Niger.

1 Comment

  1. Nigerien government is being sensible. Having Nigerien representatives present, monitoring plus recording loading should not be issue. Mere fact it must be imposed imply Nigerien business partners in this deal should not be trusted beyond what is verified by Nigerien approved Nigerien monitors. I dislike this occurrence but business is business plus we should be safe plus practical. That is in all parties equitable interest.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*