Arlit : un homme enlevé par deux véhicules non identifiés

Le rapt a eu lieu hier soir aux environs de 20 H au quartier dit  » Carré  » d’Arlit. L’homme enlevé répond au nom de Souleymane Abdouramane plus connu sous le sobriquet de Akiki.
D’après des sources contactées par Aïr Info sur place, l’homme enlevé serait l’indicateur qui aurait mis les limiers de l’État sur la cache d’armes découverte dans la nuit du 14 au 15 mai dernier à quelques encablures d’Agadez.
Notons que la même personne a eu il y a quelques jours une altercation avec une femme, proche d’un des mis en cause dans l’affaire. Akiki s’était retrouvé avec le crâne entaillé par un coup de pelle.

Ce rapt qui ressemble à un règlement de compte relance le sempiternel problème de sécurité de personne dans le septentrion nigérien. Des clans rivaux se donnent des coups bas par tous les moyens. Pour certains analystes, le rapt de Akiki peut aussi avoir été commis par des individus qui veulent davantage enfoncer le groupe de gens ayant été interpellé dans le cadre des armes découvertes.
Beaucoup d’autres personnes attribuent par contre au sieur Akiki les motifs de son enlèvement. Pour preuve, juste après la découverte des armes, l’homme enlevé à Arlit s’était répandu sur les réseaux sociaux pour revendiquer sa responsabilité d’indicateur ayant dénoncé et la cache et les présumés propriétaires des armes. Pourquoi cette indiscrétion notoire de Akiki ? Pourquoi voulait il coûte que coûte s’attirer les foudres de ceux qu’ils a fait tomber ? A t-il été enlevé par des gens qui craignaient d’être démasqués car dénoncés par l’agent double qu’il était ? Pourquoi les autorités du Niger ont-elles laissé un tel agent de renseignements sans sécurité ?
Voilà des questions qui méritent rapidement des réponses et lesquelles permettront de circonscrire au plus vite le développement de cette affaire.

DIM

A propos de DIM 188 Articles
Aïr Info, Toute l’actualité du nord Niger ! Soyez au cœur des grands débats qui agitent la bande du SAHEL

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*