Aderbissinat/Agadez : une ponction d’ossements de dinosaures crée la polémique

Nous apprenons qu’un camion appartenant à l’équipe du paléontologue Paul Sereno en exploration sur le site de dinausores de Gadafawa (Aderbissinat) a été intercepté par la douane d’Agadez le jeudi 27 octobre 2022 avant d’être relâché quelques heures après. Motif ? Le camion transporterait des ossements de dinosaures. Pour quelle destination ? Niamey !

Aussitôt cette information sue, des citoyens nigériens basés à Agadez et Aderbissinat ont commencé à tirer la sonnette d’alarme.  » On vole nos dinosaures sous nos yeux ! » .  » La Mairie d’Aderbissinat doit porter plainte très rapidement car cette ponction est illégale ».  » Ces ossements datent de 135 millions d’années environ, avez-vous une idée de leur valeur marchande ? « . Tels sont les propos qui inondent actuellement la blogosphère d’Agadez.
 » Ces personnes sont venues pour des recherches et des études. Point ! Ils n’ont pas le droit de prendre des ossements. Ils ont été sur le site sans informer la préfecture et la Mairie d’Aderbissinat. Je qualifie cela de vol et de pillage éhonté. Il faut que les autorités régionales et même celles de Niamey clarifient cette situation », alerte Amodi Arandishu, acteur de la société civile.

Pour une source proche de l’équipe du Professeur Sereno contactée par Aïr Info,
 » cette activité est normale car elle rentre dans le cadre d’une convention qui lie le professeur avec le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche ».  » C’est à vérifier ! Aucun Etat responsable ne peut permettre qu’on pille son inestimable trésor archéologique. Il faut rapidement que les responsabilités soient situées. La Douane doit faire revenir ce camion avant que les ossements ne soient acheminés hors du pays », renchérit M.Amodi.

Contactées par Aïr Info, les autorités d’Aderbissinat ont confirmé ne pas être au courant de la mission de l’équipe du Professeur Sereno. Nos efforts pour rencontrer le professeur Sereno, actuellement dans la ville d’Agadez, sont restés vains.

Rappelons que c’est en 1906 que des paléontologues ont découvert au Niger les traces des premiers restes de dinosaures. Et il a fallu en 1993 pour que le paléontologue américain de l’université de Chicago Paul Sereno confirme la découverte précise d’un dinosaure théropode à Ingall et un autre en 1998 sur le site de Gadafawa (Aderbissinat).

C’est pourquoi eu égard aux nombreuses richesses archéologiques et paléontologiques dont regorge la région et qui sont à même d’attirer des chercheurs du monde entier, une convention entre Agadez et l’université de Chicago a été signée en 2018. Une convention qui prévoit la création d’un musée paléontologique devant même abriter un centre de recherche.

Nous y reviendrons !

Ibrahim Manzo DIALLO
————
Image DR : Archives Gadafawa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *