Niger : l’acteur de la société civile Abdoulaye Seydou condamné à 9 mois de prison 

Le vendredi 14 avril 2023, le tribunal de grande instance hors classe de Niamey a donné son verdict dans l’affaire opposant l’acteur de la société civile Abdoulaye Seydou et l’État du Niger.

Neuf (09) mois de prison ferme et un million de francs CFA d’amende, telle a été la sentence prononcée par le tribunal à l’encontre de Abdoulaye Seydou, coordonnateur du mouvement M62 et président du Réseau Panafricain pour la Paix, la Démocratie et le Développement (REPPAD). Abdoulaye seydou est ainsi condamné pour « diffusion de données de nature à troubler l’ordre public ».

Une condamnation que regrette Amnesty International qui appelle à la « libération sans conditions » de l’acteur de la société civile. « Nous appelons les autorités nigériennes à cesser le harcèlement et les intimidations contre les défenseurs des droits humains », a déclaré vendredi la directrice du bureau régional d’Amnesty International pour l’Afrique de l’ouest et centrale, Samira Daoud.

Ahmadou Atafa 

A propos de Ahmadou Atafa 486 Articles
Journaliste Fact-checker - Blogueur - Communicateur basé au Niger.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*