L’Alliance des États du Sahel « évoluera vers une alliance économique et bien plus », assure le capitaine Ibrahim Traoré 

Dans le message qu’il a adressé ce dimanche 10 décembre à ses concitoyens et aux africains en général, le président de transition du Burkina Faso, Ibrahim Traoré, a indiqué que l’Alliance des États du Sahel (AES) « évoluera vers une alliance économique et bien plus » quoiqu’à la base, elle a été créée pour la défense.

Le chef de l’État burkinabè a rappelé l’importance de mutualisaion des efforts pour le développement, évoquant la création de l’AES comme exemple au Sahel avant d’inviter les peuples africains à s’unir pour, dit-il, « faire face à l’adversité ».

« Ici en Afrique, nous avons jugé nécessaire de nous mettre ensemble, surtout au Sahel, parce que nous ne pourrions rien faire sans l’union. Ce qui a amené donc à la création de l’Alliance des États du Sahel. Une alliance de défense a priori, mais qui évoluera vers une alliance économique et bien plus », a affirmé le capitaine Ibrahim Traoré.

Le président de transition du Burkina a, par ailleurs, souligné que l’espace de l’AES « est un espace qui est aujourd’hui victime de terrorisme barbare [et] violent ». Mais, poursuit le Chef de l’État, « aujourd’hui, nous avons compris et les peuples ont compris qu’il faille s’unir. Et nous invitons tous les autres africains, tous ces peuples brimés, à pouvoir s’unir pour faire face à l’adversité ».

Dans cette sortie médiatique initiée à l’occasion du 63eme anniversaire de l’accession du Burkina Faso à l’indépendance, le Capitaine Ibrahim Traoré a réaffirmé son engagement à poursuivre la défense de l’espace de l’AES.

« Nous défendrons l’espace de l’AES comme si nous défendons nos propres terres ici, parce que nous avons décidé de nous unir avec nos pays frères du Mali et du Niger pour faire de nos espaces un seul espace : aller, revenir, commercer et défendre à ramener la paix, la prospérité et la sécurité. Parce que nos peuples ont droit au bonheur », a-t-il promis. Le chef de l’État burkinabè de conclure : »l’eldorado dont nos peuples rêvent, nous pouvons le créer ici. Et nous avons confiance en ces peuples ».

A propos de Ahmadou Atafa 340 Articles
Journaliste Fact-checker - Blogueur - Communicateur basé au Niger.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Au Niger, les premiers ministres du Burkina et du Mali se convainquent que l’AES évoluera vers une « fédération » – Aïr Info
  2. В Нигере премьер-министры Буркина и Мали убеждены, что AES превратится в «федерацию» – Aïr Info - nachedeucom

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*