Le groupe français de BTP SOGEA-SATOM quitte le Niger

Après le départ de l’armée et de l’ambassadeur français, celui de Veolia, groupe spécialisé dans la gestion de l’eau, c’est au tour du groupe français de BTP SOGEA-SATOM, filiale de Vinci Construction de quitter le Niger.

La décision de l’entreprise de quitter le pays laisse derrière elle plusieurs chantiers inachevés, comme le tronçon reliant l’université André Salifou au centre ville de Zinder. Des travaux de voirie qui durent depuis plusieurs années au grand dam des riverains qui vivent dans le désagrément des poussières.

Tronçon Université- centre ville de Zinder

Ce retrait soulève des interrogations quant aux raisons qui ont conduit à cette décision et met en lumière les défis auxquels sont confrontés les projets d’infrastructures dans le pays. Les populations, qui attendaient avec impatience l’achèvement de certains travaux, se retrouvent désormais confrontées à l’incertitude quant à leur réalisation future.

Le départ de SOGEA-SATOM laissera également un vide dans le secteur de la construction au Niger et souligne la nécessité d’une planification et d’une gestion plus efficaces des projets d’infrastructures pour garantir leur achèvement dans les délais impartis.

Aïr-Info

A propos de Ahmadou Atafa 399 Articles
Journaliste Fact-checker - Blogueur - Communicateur basé au Niger.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*