Niger : le Conseil Islamique annonce le début de Ramadan et appelle à la solidarité et à la vigilance

Le Conseil Islamique du Niger a annoncé, dimanche soir, que le mois béni de Ramadan 2024 (1445 H) débutera ce lundi 11 mars 2024. L’occasion pour lui d’adresser des appels importants aux autorités, aux commerçants et aux fidèles.

Selon le conseil islamique, le croissant lunaire a été aperçu dans plusieurs localités de la région de Zinder, annonçant ainsi le début du mois sacré de Ramadan au Niger dès ce lundi 11 mars 2024. Cette observation marque le début d’une période de jeûne, de prière et de réflexion pour des millions de musulmans à travers le pays et le monde entier.

À cette occasion, le Conseil Islamique du Niger a lancé un appel à tous les musulmans du pays à renforcer la solidarité, la résilience, la paix et la cohésion sociale. Dans un contexte où le pays fait face à divers défis, le secrétaire général permanent du Conseil Islamique a souligné l’importance de rester vigilants et unis pour faire face aux menaces de « déstabilisation ».

« Le Conseil Islamique exhorte tous les musulmans du Niger à œuvrer pour plus de solidarité, de résilience, de paix et de cohésion sociale, car notre pays durement et injustement éprouvé n’est pas encore totalement sorti des velléités de déstabilisation proférées par les impérialistes et les mains invisibles », a déclaré Cheikh Abdourahamane Amadou, secrétaire général permanent du Conseil Islamique du Niger.

Cheikh Abdourahamane Amadou a également exhorté les autorités chargées de réguler les prix des produits de grande consommation à surveiller de près les marchés afin de garantir des prix justes et accessibles à tous. De même, il appelle les commerçants grossistes et détaillants à maintenir les prix des produits de première nécessité à des niveaux abordables, en cette période de Ramadan où la solidarité et la générosité sont particulièrement valorisées.

En outre, le secrétaire général permanent du Conseil Islamique encourage « les restaurateurs qui vendent des aliments dans les rues à s’abstenir de cette activité pendant le mois de Ramadan », afin de respecter les pratiques religieuses et de promouvoir un environnement propice à l’observance du jeûne et à la prière.

En cette période de Ramadan, le Conseil Islamique du Niger appelle également les oulémas à intensifier la vigilance, les prières et la soumission à Allah (SWT), afin de bénéficier pleinement des bénédictions et des enseignements de ce mois béni.

Cette année, malgré les répercussions persistantes des sanctions de la CEDEAO, levées depuis fin février, suite au coup d’État de juillet 2023, c’est avec un esprit de solidarité que les musulmans du pays s’apprêtent à s’unir pour observer ce pilier fondamental de l’islam.

A propos de Ahmadou Atafa 399 Articles
Journaliste Fact-checker - Blogueur - Communicateur basé au Niger.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*