Élections 2024 au Togo : les accréditations pour la presse étrangère suspendues

La Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC) du Togo a émis un communiqué, lundi 15 avril 2024, annonçant la suspension temporaire de la délivrance des accréditations à la presse étrangère pour la couverture des élections du 29 avril prochain. Cette décision survient suite à des incidents impliquant notamment l’envoyé spécial Thomas Pierre Dietrich de la chaîne franco-néerlandaise XXL.

Dans son communiqué, la HAAC a évoqué des « problèmes liés à l’envoyé spécial Thomas Pierre Dietrich de la chaîne Africa, les 13 et 14 avril 2024 dans le cadre de la délivrance des accréditations », sans fournir de détails précis sur ces problèmes.

Le 14 avril, une vidéo publiée sur les réseaux sociaux montrait le journaliste Thomas Dietrich critiquant ouvertement le régime en place au Togo, tout en examinant en profondeur les initiatives de changement de régime proposées par l’Assemblée nationale. Dietrich a également déclaré enquêter sur les relations entre la France et le Togo, citant des affaires impliquant des personnalités comme Vincent Bolloré dans la concession du port autonome de Lomé.

https://twitter.com/thomasdietrich0/status/1779517445666979973?t=i5E9K4CRW5NTEo66lEgxVA&s=19

Dans sa décision, l’autorité en charge de la régulation des médias à également évoqué des « manquements graves constatés dans la couverture de l’actualité politique sur le Togo par RFI et France 24 ces derniers temps », sans préciser les contenus remis en question.

Cette suspension des accréditations survient dans un contexte où le ministère de la sécurité et de la protection civile a également annoncé une suspension temporaire de la délivrance en « mode express » du visa d’entrée au Togo à partir du 12 avril. Ces mesures ont soulevé des préoccupations quant à d’éventuelles restrictions à la liberté de la presse et d’observation électorale.

Dans une note datée du 11 avril, le ministère de la sécurité et de la protection civile a annoncé cette suspension, suscitant des soupçons quant à une éventuelle intention de restreindre l’accès des journalistes étrangers et des organisations d’observation électorale.

Lire aussi : la CEDEAO envoie une Mission d’information au Togo en prévision des élections 

Des « entraves au droit à l’information »

Reporters sans frontières (RSF) a fermement condamné la décision de la HAAC, qualifiant le traitement infligé au journaliste Thomas Dietrich de « brutal et arbitraire ». RSF a également dénoncé la suspension de toutes les accréditations pour la presse étrangère, la qualifiant d' »entraves inacceptables au droit à l’information ».

Cette décision de la HAAC et les mesures restrictives annoncées par le gouvernement togolais soulèvent des préoccupations croissantes quant à la liberté de la presse et à la transparence des prochaines élections au Togo.

A propos de Ahmadou Atafa 486 Articles
Journaliste Fact-checker - Blogueur - Communicateur basé au Niger.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*