Médias : au Niger, le directeur d’Aïr Info remporte le prix du meilleur article sur les Droits Humains

Le directeur de publication du journal Aïr Info, Ibrahim Manzo Diallo, a décroché le premier prix lors d’un concours de meilleures productions journalistiques sur les droits humains au Niger. Organisé par l’association TIMIDRIA pour commémorer son 33ème anniversaire, cet événement a mis en lumière le talent et l’engagement des journalistes pour la défense des droits fondamentaux.

La proclamation du jury, ce 15 mai, présidée par Zara Maïna, et comprenant des journalistes comme Oumarou Kané et Abdoulaye Abdourahamane Amadou, a souligné l’importance de cette compétition axée sur la « lutte contre les pratiques esclavagistes et discriminatoires ». Avec huit productions remarquables en lice – après une présélection-, représentant divers médias dont la radio, la presse écrite et les médias en ligne, le concours a reflété la diversité des approches journalistiques dans ce domaine crucial.

L’article gagnant, intitulé « L’esclavage, un coup de poignard à la dignité humaine », publié en ligne par Aïr Info, a été salué pour son analyse pertinente et son impact significatif sur la conscience publique. Avec une note de jury de 15,4/20, Ibrahim Manzo Diallo a ainsi brillamment illustré le pouvoir du journalisme à susciter le débat et à promouvoir le respect des droits humains.

Ibrahim Manzo Diallo avec son prix. @Aïr-Info

En recevant ce prix dit « Agga Alhat » – dédié à la mémoire d’un grand homme de culture et défenseur des droits humain, Dr Agga Alhat – le directeur de publication d’Aïr Info a été honoré pour son engagement indéfectible envers la justice sociale et les droits de l’homme.

Le patron du journal du Nord Niger, n’en est pas à son premier succès. En octobre dernier, il a remporté le premier prix dans la catégorie presse écrite du Grand Prix Africain du Journalisme d’Investigation Norbert Zongo (PAJI-NZ) pour son enquête mettant en lumière les stratégies des groupes terroristes au Sahel. Une médaille d’or bien méritée pour son engagement et son professionnalisme.

Pour cette dernière récompense en date, ses collègues, Ibrahima Mahamane Balkissa de L’Eclosion et Mahamane Bachir Sabo de l’ANP, ont également été honorés pour leurs productions éloquentes et perspicaces. Respectivement 2e avec 13,6/20 et 3e avec 13,2/20, ils ont reçu les encouragements du jury pour leurs articles respectifs intitulés : « Statut de l’enfant naturel au Niger : Entre protection juridique et stigmatisation sociale », paru dans le N°254 du journal « L’Eclosion », et « Pratiques Esclavagistes au Niger : des paysans sans terre, ces parias de notre temps » publié sur le site de l’ANP.

Mahamane Bachir Sabo réceptionnant son prix des mains d’un représentant de l’association Timidria. @Aïr Info

Par ailleurs, émettant d’importantes recommandations, le jury a mis en avant la nécessité de pérenniser de telles initiatives pour sensibiliser davantage sur les enjeux des droits humains. Il a également appelé à un renforcement des capacités des médias et des journalistes, ainsi qu’à un soutien accru de la part des responsables des médias et de l’État pour garantir une couverture médiatique de qualité sur ces sujets sensibles.

Une mention spéciale a été décernée à l’association TIMIDRIA, par le jury, pour son rôle dans la promotion d’un journalisme engagé et pour avoir créé un environnement propice à la compétition et à la formation continue des journalistes.

Ce concours a donc été bien plus qu’une simple compétition. Il a été le reflet d’un engagement collectif en faveur de la justice, de l’égalité et de la dignité humaine, rappelant à tous le rôle essentiel du journalisme dans la promotion des droits fondamentaux et de la démocratie.

A propos de Ahmadou Atafa 443 Articles
Journaliste Fact-checker - Blogueur - Communicateur basé au Niger.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*