Affaire de cinq Nigériens arrêtés au Bénin : trois mis sous mandat de dépôt et deux libérés

Trois des cinq Nigériens arrêtés au Bénin, le 5 juin dernier, ont été placés sous mandat de dépôt et les deux autres libérés, ont rapporté des médias locaux.

Accusés de s’être introduits « frauduleusement » sur le site de Wapco à Sèmè-Podji, ces ressortissants nigériens ont été présentés ce jeudi 13 juin au procureur spécial de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET).

Après leur audition, deux ont été libérés, selon Peace FM, citée par Banouto. Les trois autres, dont la directrice adjointe de Wapco Niger, Hadiza Ibra, ont été mis sous mandat de dépôt, rappore-t-on. Deux d’entre eux sont accusés d’avoir arboré de faux badges et sont donc poursuivis pour fausse attestation et usage de faux certificats. Leur procès est prévu pour lundi 17 juin, indiquent nos confrères béninois.

Selon les informations rapportées par Libre Express, les mis en cause sont défendus par un avocat béninois. Ils étaient arrivés au parquet vers 11 heures (heure locale), selon le même média qui a souligné que quatre d’entre eux étaient habillés en uniforme de l’entreprise chinoise Wapco à leur arrivée.

Lire aussi : 
L’étau se resserre entre le Niger et le Bénin après l’arrestation de cinq Nigériens en territoire béninois

A propos de Ahmadou Atafa 486 Articles
Journaliste Fact-checker - Blogueur - Communicateur basé au Niger.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*