Niger : « nous avons réussi à réorganiser notre système de défense », affirme le Général Tiani

Quatre mois après sa prise de pouvoir, le Général Abdourahamane Tiani, dit avoir réussi à réorganiser le système de défense au Niger avec des résultats enregistrés dans la lutte antiterroriste. 

« Nous avons réussi à réorganiser notre système de défense et à créer des structures dans le domaine de la lutte antiterroriste. Des structures qui donnent des résultats. Même si nous ne sortons pas souvent pour le dire, mais nous obtenons des résultats », a affirmé dimanche soir le Chef de l’État nigérien dans une interview accordée à la télévision nationale.

« Certes, il faut comprendre que c’est une situation qui a duré plus de 10 ans », souligne le Général Tiani pour qui « en 4 mois, ce que nous avons obtenu nous permet d'[espérer] (..) »

Pour ce domaine de défense et de sécurité, dont la détérioration est l’une des raisons du coup d’État du 26 juillet, selon le CNSP, le Chef de l’État se réjouit des voies empruntées pour l’améliorer davantage. Une amélioration dont l’espoir est nourri, selon le Général Tiani, « à travers les actions sur le terrain, à travers les actions diplomatiques qui nous permettront de renouveler nos domaines de coopération avec certains pays qui nous accompagneront dans le sens de prendre en mains notre destin (…) »

La France accusée d’être à l’origine du terrorisme au Niger 

Le Chef de l’État nigérien a, par ailleurs, accusé ouvertement la France comme étant la source du terrorisme au Niger. Une accusation qui s’ajoute à tant d’autres faites par les nouvelles autorités à l’encontre de la France.

« Vous ne pouvez pas combattre un incendie avec de l’essence. Et pour nous, l’incendie terrorisme tire son essence du soutien que la France apporte », a déclaré le Général Tiani qui se réjouit de rompre certaines relations avec l’ancienne métropole.

« Nous avons pu dénoncer les accords de coopération en matière de défense [avec la France – ndlr]. C’est un grand pas », dit le président du conseil national pour la sauvegarde de la patrie. Un pas qui, selon lui, devait être fait depuis plus de 50 ans. « Nous sommes parvenus à le faire, Dieu merci », s’est ravi le N⁰1 du CNSP.

« L’Ambassadeur de France qui a voulu, au mépris des règles de relations diplomatiques, sous-estimer et mépriser les autorités nigériennes, a quitté notre territoire. C’est également des actions concrètes que nous avons posées de rétablissement de l’ordre sécuritaire », a illustré le Chef de l’État nigérien.

À (re)lire : La France accusée de préparer une agression contre le Niger

A propos de Ahmadou Atafa 340 Articles
Journaliste Fact-checker - Blogueur - Communicateur basé au Niger.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*