Niger : à Agadez, le premier ministre annonce la réhabilitation de la route Tahoua-Arlit (RTA)

Devant les forces vives de la région, Lamine Zeine, a annoncé, à Agadez, la réhabilitation bientôt de la route Tahoua- Arlit (RTA), dite route de l’uranium. Une des grandes préoccupations de la région qui peine à avoir une réponse adéquate depuis plusieurs années. 

L’annonce a été faite, le 1er janvier 2024, lors du lancement des assises régionales entrant dans le cadre des préparatifs du Dialogue National Inclusif annoncé en août dernier. À l’occasion de ces assises, les forces vives de la région d’Agadez ont soumis leurs propositions qui seront étudiées lors du Dialogue National. Le premier ministre a alors noté et relevé sur place certaines propositions qui lui paraissent plus importantes et sur lesquelles il s’est attardé. Parmi elles, la question de l’émergence économique du pays.

Sur ce plan, « Agadez est le meilleur exemple de région que l’exploitation de nos minerais, en réalité, n’a pas servi notre peuple », a relevé le chef du gouvernement. « À Arlit, [et] ici sur la route dite de l’uranium, on voit bien ce qui se passe. D’ailleurs tout est totalement dégradé », a-t-il déploré. « Mais, poursuit Lamine Zeine, je vous informe que j’ai fait venir un expert de la Banque Africaine de Développement qui a déjà fait cette route-là il y a à peu près quatre semaines pour voir comment travailler sur sa réhabilitation ».

Selon le premier ministre, l’expert en question a même séjourné à Agadez et est allé jusqu’à Arlit « puisqu’il fallait qu’il voit un peu [l’axe] Agadez – Arlit, puisque ça constitue la transsaharienne ».

Lamine Zeine a, en outre, indiqué, qu’il n’y a pas que la route transsaharienne dans le programme. En effet, « il y a également ce qu’on appelle la DTS [Dorsale Transsaharienne à Fibre Optique-ndlr]. C’est la fibre optique qui suit à peu près le même trajet et qui va sur l’Algérie ».

RTA – ©️ Issouf Hadan, août 2020

La réhabilitation de la RTA est l’une des grandes préoccupations de la population du Nord en particulier. C’est l’un des principaux axes qui relient le Nord aux autres parties du pays. Totalement délabrée, la route de l’uranium constitue un cauchemar pour les usagers depuis belle lurette. Appelée Route Tahoua-Arlit certains ont fini par la surnommer en langue locale « Route Tikrakit Arkanay » (RTA) (qui veut dire littéralement ‘’route de la honte et du calvaire’’).

À noter que le régime renversé avait aussi manifesté la volonté de réhabiliter la RTA dont des projets avaient été lancés. Le 21 juillet dernier, le président déchu Mohamed Bazoum avait officiellement lancé les travaux de réhabilitation du Tronçon Abalak – Tamaya (Tahoua), long de 70 km, qui constitue une maille crucial de la RTA.

A propos de Ahmadou Atafa 340 Articles
Journaliste Fact-checker - Blogueur - Communicateur basé au Niger.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*