Tchintaborak/Aderbissinat : un garde national interpellé pour acte présumé de banditisme armé

Aïr info a appris de source digne de foi qu’un garde national a été interpellé aujourd’hui par ses pairs du peloton en poste à Tchintaborak, commune rurale d’Aderbissinat, à plus d’une centaine de kilomètres au sud d’Agadez.

Il est reproché au garde d’être l’auteur d’une attaque à mains armées qui a eu lieu hier samedi 5 février 2022.

En effet, a appris Aïr Info, hier aux environs de 13 heures sur l’axe Tamaya -Tchintaborak, deux hommes dont l’un portait une arme de guerre ont intercepté des voyageurs à moto. Sous la menace de l’arme, ils les ont dépouillé d’une moto, trois téléphones et une somme de quarante mille (40 000 FCFA).

Alertés par les victimes juste après les faits, plusieurs hommes à moto ont alors suivi les traces des bandits qui les conduiront jusqu’au village de Tchintaborak. Grande fut la surprise des poursuivants de se trouver devant le domicile d’un garde nommé N.

Après des longs échanges avec les poursuivants, l’agent de sécurité va finalement passer aux aveux devant les autres gardes nationaux, venus pour la circonstance. Le présumé coupable aurait restitué séance tenante 2 téléphones et la somme de 40 000 FCFA. La moto volée et le troisième téléphone se trouveraient, selon lui, avec son complice qui court toujours.

A en croire nos sources, le garde, présumé auteur de l’acte et les victimes de l’attaque se rendront demain matin à Agadez pour la suite de l’enquête.

Nous y reviendrons !

Ibrahim Manzo DIALLO
Aïr Info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.