Agadez – Recrutement de Global Atomic : les jeunes de Tabelot soutiennent le mouvement de contestation

Depuis le 13 août dernier, la grogne de jeunes d’Agadez s’intensifie contre l’appel d’offre d’emploi de Global Atomic relatif à l’exploitation d’une nouvelle mine d’uranium qui s’ouvrira dans le département de Tchirozérine. Comme plusieurs autres structures de jeunesse, notamment celles régionales ainsi que celles départementales de Tchirozérine et d’Ingal, les structures de jeunes de la commune rurale de Tabelot ont aussi contesté ledit appel d’offre.

 C’est à travers une déclaration de soutien que les jeunes de la commune rurale de Tabelot ont fustigé, ce 10 septembre 2022, l’appel d’offre d’emploi de la compagnie canadienne Global Atomic Corporation. L’appel d’offre lancé en vue du recrutement de la main d’œuvre pour l’exploitation de la mine DAZA qui s’ouvrira dans le département de Tchirozérine, mais qui, par les critères exigés, écarte les jeunes.

 Dans leur déclaration, les jeunes de Tabelot disent apporter leur « soutien irréversible et sans faille » au mouvement des jeunes, engagé depuis le 13 août 2022 contre le mode de recrutement lancé par Global Atomic Corporation. Un mouvement qui concerne d’ailleurs tout autre projet, programme ou société ne priorisant pas « le recrutement des locaux ». Ainsi, après avoir dénoncé « le silence complice des juridictions compétentes » sur l’appel d’offre visé, les jeunes exigent son « annulation pure et simple », mais aussi le départ du DG et du DRH de la société concernée. Dans la perspective de calmer la situation née de la circonstance, ils appellent à « l’ouverture des négociations entre GLOBAL ATOMIC et les organisations des jeunes ».


Jeunes et femmes de Tabelot assistant à la déclaration de soutien à la jeunesse d’Agadez 

 Dans la foulée de revendications, les jeunes de Tabelot appellent les autorités et la Direction de la Société Global Atomic « d’écouter et de prendre au sérieux le mouvement de la jeunesse pour ne pas exacerber le climat d’insécurité déjà inquiétant qui prévaut dans la région ». Aussi, demandent-ils à ladite société « d’anticiper la remise en l’état du site dès l’ouverture de son usine, pour ne pas créer des montagnes de déchets toxiques ingérables en période post-projet ». Tout en exigeant une représentation au niveau régional, départemental et communal de toute société d’exploitation minière (permis de recherche, permis d’exploitation) intervenant dans la région d’Agadez, les structures de jeunesse de Tabelot demandent à l’Etat et à la Société Global Atomic de « rendre publiques l’étude d’impact environnemental et social ainsi que les conventions officiellement signées par les deux parties dans le cadre du projet DASA du site de Tagaza ».

 Par ailleurs, ils déplorent une rétention de l’information et une insuffisance de communication par les services compétents de l’Etat. Ce qui, pour eux, créé un « climat de méfiance et d’incompréhension qui ne favorise pas une bonne entente entre les acteurs ».

Lire aussi :
Déclaration des Organisations de la Société Civile d’Agadez pour le soutien du mouvement de la jeunesse
DECLARATION DE SOUTIEN AU MOUVEMENT DE LA JEUNESSE POUR L’ACCES EQUITABLE AU TRAVAIL

A noter que cette énième déclaration contre l’appel d’offre de Global Atomic intervient en moins de 48 heures après la visite clandestine du Directeur Général de SOMIDA S.A et du Directeur du projet DAZA à Tchirozérine, sur le site d’exploitation. Une visite qui attise la colère de jeunes de la région qui s’attendent plutôt à une reprise de l’appel d’offre pouvant les inclure.

Ahmadou Atafa
Aïr Info 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.