Les États-Unis suspendent la quasi-totalité de leur « aide » au Niger 

Les États-Unis d’Amérique ont annoncé mardi 10 octobre la suspension de la majeure partie de l’aide au gouvernement du Niger. Ce, en raison du coup d’État intervenu le 26 juillet dernier qu’ils viennent de reconnaître officiellement. Toutefois, Washington maintiendra son aide humanitaire au Niger.

« Les États-Unis ont conclu qu’un coup d’État militaire a eu lieu au Niger. Conformément à la section 7008 de la loi annuelle sur les crédits du Département d’État, les États-Unis suspendent la majeure partie de leur aide au gouvernement du Niger », a annoncé un communiqué publié par l’ambassade des États-Unis au Niger.

Entre autres, près de 200 millions de dollars d’aide extérieure destinée au Niger ont été définitivement suspendus en vertu toujours de la section 7008 de la même loi. Les programmes de cette aide extérieure évaluée à ce montant étant jusqu’ici officiellement suspendus de manière temporaire depuis le 05 août.

« Nous prenons également note de la suspension par Millennium Challenge Corporation (MCC) de toute assistance au Niger, y compris de tous les travaux préparatoires relatifs à l’accord de transport régional (Niger Regional Transportation Compact), d’un montant de 302 millions de dollars, et de toutes les nouvelles activités relatives à l’accord de 2018 », indique la note consultée par Aïr Info.

Faire avancer les « intérêts communs »

Selon le même communiqué, les États-Unis maintiendront toutefois leur aide humanitaire, alimentaire et sanitaire « pour le bien du peuple nigérien ».

« Les États-Unis entendent également poursuivre leur collaboration avec les gouvernements de la région, y compris le Niger, pour faire avancer leurs intérêts communs en Afrique de l’Ouest », a-t-il été avancé.

Washington exprime par ailleurs sa solidarité « au peuple nigérien dans ses aspirations à la démocratie, à la prospérité et à la stabilité » et renouvelle son soutien à la communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour le « rétablissement d’un régime démocratique » au Niger.

« Toute reprise de l’aide des États-Unis est subordonnée à la prise par le Conseil national pour la sauvegarde de la patrie de mesures propres à instaurer une gouvernance démocratique dans les meilleurs délais et de manière crédible », informent les États-Unis qui disent réitérer « leur appel à la libération de Mohamed Bazoum, de sa famille et de toutes les personnes détenues ».

A propos de Ahmadou Atafa 471 Articles
Journaliste Fact-checker - Blogueur - Communicateur basé au Niger.

3 Trackbacks / Pingbacks

  1. Deux mois après, Washington reconnaît le coup d’État au Niger et suspend son aide – Bret News
  2. Niger : les États-Unis soutiennent la transition pour un retour rapide à l’ordre constitutionnel – Aïr Info
  3. USA : après la reconnaissance du CNSP, l’ambassadeur du Niger démissionne – Aïr Info

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*