Agadez : bruits de bottes dans le désert

Nous apprenons des sources dignes de foi que des véhicules, avec à leur bord des hommes armés, ont été repérés à une cinquantaine de kilomètres au nord du puits dit  » Espoir ».

Toujours à la date d’hier, un autre mouvement de véhicules armés suspects a été relevé non loin de Tourrayet et environs. Avec possibilité d’expansion vers Tchirozérine et peut-être même l’Irhazer.

D’après des sources recoupées par Aïr Info, ces véhicules, au total une vingtaine, venus en essaim du sud de la Libye, s’étaient peu à peu disloqués en petits groupes sûrement pour se fondre aisément dans le désert et se retrouver à un point géographique bien déterminé.
C’est, à en croire nos sources, une partie de ces véhicules qui a été aperçue hier aux environs de 19 heures non loin du puits
 » Espoir ».

Toujours, dans le même cadre et dans la même journée, nous avons appris qu’un accrochage a eu lieu entre une fraction de ces individus armés et un détachement des militaires nigériens en déplacement. Une information non encore confirmée par une source sécuritaire officielle à Agadez.

Ce soudain regain d’insécurité dans le septentrion nigérien a-t-il un lien avec la déclaration du nouveau front politico militaire lancé par Mahmoud Sallah ? Nous l’ignorons pour le moment.

Cette insécurité qui refait surface dans la région d’Agadez ne mettra t-elle pas à rude épreuve l’organisation des échéances électorales qui s’annoncent ? Les prochains jours nous edifieront.

Ibrahim Manzo Diallo


Photo : archive

1 commentaire sur “Agadez : bruits de bottes dans le désert”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *