Dialogue National Inclusif au Niger : les assises régionales lancées à Agadez 

La cérémonie officielle d’ouverture des Assises Régionales, entrant dans le cadre de l’organisation du Dialogue National Inclusif, a eu lieu ce lundi 1er janvier 2024 à Agadez. Les départements de la région ont délégué chacun 5 représentants issus des couches socioprofessionnelles (élus locaux, chefferie traditionnelle, associations des jeunes, des femmes, syndicats et ONG…).

Cette rencontre régionale des forces vives de la région qui se tient dans la grande salle de réunions de la MJC Laya est en prélude à la consultation nationale annoncée par le chef de l’État Abdourahamane TIANI le 19 août 2023.

Prenant la parole à cette occasion, le maire de la commune urbaine d’Agadez, Abdourahamane Tourawa, a « salué le choix d’Agadez pour le lancement des assises régionales ». Car, dit-il, « la région d’Agadez attendait ce grand jour depuis plus de 60 ans pour dérouler ses attentes et espérer que les tares qui freinent son développement soient connues et corrigées ».

Abondant dans le même sens, le général Ibra BOULAMA, gouverneur de la région d’Agadez a apprécié « fortement » la volonté des autorités du conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP) « de permettre aux populations de s’exprimer sans tabou sur des sujets qui leur tiennent à cœur ». Et M. Boulama de lancer un appel aux forces vives de la région d’Agadez : « votre présence massive ici témoigne de votre désir de justice et d’équité. Et j’ai l’intime conviction que le mémorandum de notre région d’Agadez sera riche et porteur des réels changements auxquels aspirent nos braves populations ».

Responsables regionaux à l’ouverture de la cérémonie des assises 

Ce fut ensuite au tour du représentant de la chefferie traditionnelle de la région d’Agadez de prendre la parole. Pour l’honorable Anastafidet, chef de la confédération Kel Owey les nouvelles autorités du pays sont sur la bonne voie. Elles ont en quelques mois imprimé une dynamique nouvelle de gestion du pays. A ces autorités, Elhadji Mahamane Elhadji Souleymane, chef de la confédération Kel Owey a demandé leur implication dans le choix des hommes et des femmes à même de servir l’État et les Nigériens. « Il faut dépolitiser l’administration nigérienne. Évitez de tomber dans ce piège. Prenez le temps pour assainir l’administration et ramener la quiétude pour le bien-être de nos populations », a-t-il déclaré.

Lire aussi – Niger : les Gouverneurs interpellés sur le choix des participants au Dialogue National Inclusif

La parole a été enfin donnée au comité ayant fait la synthèse des attentes des forces vives de la région. Une synthèse qui sera présentée, amendée avant d’être soumise aux autorités.

Notons que cette rencontre est rehaussée par la présence de M. Ali Mahamane Lamine ZEINE, premier ministre du Niger, des membres du gouvernement et du directoire du Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie (CNSP).

Nous y reviendrons !

A propos de Ahmadou Atafa 340 Articles
Journaliste Fact-checker - Blogueur - Communicateur basé au Niger.

1 Trackback / Pingback

  1. Niger : Salem, le fils du président Bazoum, remis en liberté provisoire  – Aïr Info

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*